Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Explorator réduit ses groupes à 8 participants, et vise les agences

Le tour-opérateur haut de gamme souhaite développer ses ventes en agences, mais pas à n’importe quel prix !

Si Explorator distribue essentiellement sa production en B2C, grâce à son agence parisienne située près de la place Vendôme et son site internet, le TO souhaite accroître ses ventes en B2B. Aujourd’hui seulement, 5% des ventes sont effectuées via les agences de voyages.

Attention, viser le B2B ne veut pas dire chercher la croissance à outrance, pour Hervé Tribot La Spière, PDG d’Explorator : « Nous faisons voyager chaque année 1000 clients (qui ont en moyenne entre 60 et 80 ans, Ndlr). Notre but, ce n’est pas de faire du volume pour faire du volume. Nous ne ferons pas de compromis sur la qualité. »

Des groupes toujours plus restreints

En 2018, le chiffre d’affaires d’Explorator devrait atteindre entre 4,8 et 5 millions d’euros. Soit une augmentation de 10% par rapport à l’année précédente. En 2017,le panier moyen était de 4600 euros.

Rappelons que le TO, fondé en 1971 par Jean-Pierre Picon (décédé le 6 septembre dernier) propose des séjours dans 85 pays dans le monde, pour des petits groupes de 4 à 8 personnes. « Nous avons diminué le nombre maximum de voyageurs de 12 à 8 car nous voulions que les groupes se diluent au milieu de la population lors de nos excursions ou encore que chacun ait sa fenêtre lors des déplacements. Les clients peuvent s’approprier le guide plus facilement », explique Hervé Tribot La Spière.

Trois gammes de voyages

Le TO haut de gamme propose trois types de voyage. La gamme Ikhar correspond à des séjours sur-mesure et haut de gamme. Géopolis incarnent des voyages encadrés par des experts orientés vers la géopolitique du pays et les actualités dans ses régions mouvementées. Et enfin Koré, la gamme culturelle, fait vivre des « aventures artistiques ».

Cette année, les nouveautés sont Haïti, la Corée du Sud, le Sud du Pakistan et la Nouvelle-Zélande. L’année prochaine, Hervé Tribot La Spière aimerait encore étoffer son offre. L’Inde, la Mauritanie, la Chine et le Nord du Pakistan sont dans les tuyaux.

2019 s’annonce déjà comme une année faste pour le voyagiste. Son volume d’affaires a été multiplié par trois à mi-septembre par rapport à 2017.