';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Easyjet prend son envol en France

A l’étroit sur la plateforme aéroportuaire d’Orly, la compagnie low-cost va investir 200 M€ pour ouvrir deux bases supplémentaires à Roissy Charles de Gaulle et Lyon-Saint-Exupéry. Elle compte ainsi lancer 13 destinations au printemps, avec notamment la m

 

En France, le marché des compagnies low-cost demeure faible : 16% du marché aérien global, contre 31% pour l’Allemagne, 43% pour l’Italie et 53% pour le Royaume-Uni ! Easyjet compte bien profiter de ce retard pour devenir la première compagnie française et damer le pion à Air France. Ainsi, à partir de février 2008, elle positionnera trois Airbus A319 au terminal 2B de Roissy Charles de Gaulle et lancera six destinations : Biarritz (et non Bordeaux en raison du TGV), Porto, Marrakech, Venise, Cracovie et Hambourg. Cette seconde implantation parisienne à Roissy ne remet pas en cause celle d’Orly, plateforme initiale mais déjà saturée d’Easyjet, où la compagnie opère six avions pour 21 vols quotidiens. Le transporteur va investir 120 millions d’euros dans cette nouvelle base, créant au passage 120 emplois directs.
Dans la foulée, l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry doté d’un terminal à service simplifié flambant neuf créé pour la circonstance, accueillera à partir d’avril 2008 deux Airbus d’Easyjet afin de desservir 7 nouvelles destinations : Bordeaux, Toulouse, Venise, Porto et Lisbonne, Casablanca et Marrakech.

Dès la fin octobre, les trois vols quotidiens d’Easyjet au départ de Lyon (vers Londres, Madrid et Rome) passeront à cinq avec le lancement de Berlin et Barcelone. Easyjet investira 80 millions d’euros pour prendre ses aises dans l’aéroport lyonnais, ce dernier investissant pour sa part 1,5 million d’euros dans le nouveau terminal. La compagnie à bas coût, qui prévoit de transporter 6 millions de passagers cette année, table sur deux millions de voyageurs supplémentaires en 2008, grâce à la mise en service de ces deux nouvelles bases.

 

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire