Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Demain, la SNCF achètera 100 TGV du futur

Le 26 juillet, la compagnie ferroviaire doit valider une commande de 100 TGV de 5e génération, moins onéreux que son prédécesseur.

Sauf surprise, le conseil d’administration de SNCF Mobilité doit valider le 26 juillet une commande de 100 TGV du futur. Imaginés par la SNCF, ils seront produits par Alstom. La compagnie devrait, dans la foulée, présenter ce nouveau train à grande vitesse de 5e génération.

Il pourra transporter jusqu’à 700 personnes (contre 550 actuellement), sera plus confortable et plus connecté. Mais surtout il sera moins onéreux. A l’achat, il coûtera 25 millions d’euros l’unité contre 30 millions d’euros aujourd’hui. Et sera 20 % moins cher à l’entretien.

Où sera-t-il produit ?

Bien sûr, ce projet est très attendu par les 500 salariés d’Alstom de l’usine de Belfort (Territoire de Belfort) où doivent être fabriquées les motrices du TGV. « Le temps de préparer les lignes de fabrication, le TGV du futur ne sera pas produit avant 2023, s’inquiète Patrick de Cara, délégué CFDT auprès du Parisien. L’usine va connaître trois ans de trou de charge. Il y a un risque pour l’emploi. »

Certains salariés de Belfort craignent alors le pire : « On peut imaginer que les motrices soient finalement fabriquées à La Rochelle (Charente-Maritimes) où seront déjà produites les voitures du TGV. Ce serait alors la fin du site de Belfort. »