Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Convention collective : la fusion des branches du tourisme est actée

Nouvelle Convention collective du secteur, revalorisation du SMIC, négociations annuelles obligatoires : les Entreprises du Voyage (EdV) font un point d’actualité dans une lettre aux adhérents.

C’est un sujet en discussion de très longue date. La nouvelle convention collective des opérateurs de voyage est désormais une réalité, indiquent les Entreprises du Voyage dans une note du 3 août 2022.

Fusion des branches

« Les Entreprises du Voyage et le Seto se félicitent de la signature, au terme de cinq années de négociation menées avec les partenaires sociaux, de la nouvelle Convention collective nationale des opérateurs de voyages et des guides », est-il expliqué. La nouvelle convention collective est d’ores et déjà entrée en application pour les entreprises adhérentes des deux syndicats.

Née de la fusion de trois anciennes conventions*, elle concerne l’ensemble des entreprises et des salariés du secteur. C’est « le fruit d’un travail collectif avec les organisations syndicales représentatives qui ont été quatre sur cinq à la signer (la CFDT, la CFTC, la CGT et la CFE-CGC) », ajoutent les EdV.

Les professionnels devraient la retrouver dans les prochaines semaines sur Legifrance.fr (IDCC 3245).

Le chantier de l’attractivité

Désormais, l’ensemble des syndicats comptent s’attaquer aux leviers permettant de « réenchanter » les métiers, sur le reste de l’année 2022 et 2023.

« Le défaut d’attractivité du secteur du tourisme en général et de notre branche en particulier, la pénurie de main d’œuvre et la difficulté à recruter motivent les partenaires sociaux se consacrer pleinement à de nouveaux chantiers structurants pour la branche : télétravail, intéressement, participation… »

« Concernant les minima de branche, la CPPNI (Commission paritaire permanente de négociation et d’interprétation, Ndlr) a engagé de nouvelles négociations en tenant compte du nouveau contexte d’inflation et de revalorisations successives du SMIC », ajoute la note d’information.

Augmentation du SMIC au 1er août 2022

Un impératif, d’autant qu’un arrêté du 29 juillet 2022 relève le SMIC de 2,01% avec prise d’effet au 1er août 2022, pour tenir compte de la hausse des prix à la consommation. Une hausse qui s’ajoute à celle intervenue le 1er mai 2022.

Ce mois-ci, le SMIC horaire brut est ainsi passé de 10,85 euros à 11,07 euros, soit de 1 645,58 euros à 1 678,95 euros en mensuel brut pour un salarié qui travaille 35 heures hebdomadaires.

« Il convient de respecter ce salaire minimum y compris pour les salariés des groupes A et B de la Convention collective nationale de travail du personnel des agences de voyages et de tourisme dont les SMCG actuellement dessous du SMIC », préviennent les EdV.

*La Convention collective nationale des agences de voyages et de tourisme (IDCC n°1710), la Convention collective nationale de travail des guides accompagnateurs et accompagnateurs au service des agences de voyages et de tourisme du 10 mars 1966 (IDCC n°412), et la Convention collective régionale de travail des guides interprètes de la région parisienne du 21 juin 1962 (IDCC n°412)

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Wally dit

    Et ça ne choque personne qu’un agent de voyage, au regard de ses connaissances, tâches et responsabilités commence sa carrière au smic, salaire qu’il mettra des années à faire « évoluer », évolution qui bien souvent ne sera due qu’à chaque réévaluation du salaire minimum ?

    Et on se pose encore la question de pourquoi le Big Quit ?

    Soyons sérieux…le débat est recuit depuis des années….

    Quand on ne change pas…. Rien ne change…

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique