Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Cessez-le-feu au Sri Lanka : un nouvel espoir pour le tourisme ?

Les rebelles tamouls ont annoncé leur défaite militaire après 37 ans de combat. L’espoir des opérateurs touristiques est immense.

Les rebelles tamouls du Sri Lanka ont annoncé hier avoir cessé le combat contre l’armée gouvernementale, admettant ainsi leur défaite militaire au terme de 37 ans de conflit séparatiste.

La guérilla la plus redoutable au monde fondée en 1972 par son chef Velupillaï Prabhakaran, invisible depuis 18 mois, luttait pour un Etat séparé dans le nord et l’est du Sri Lanka.

En 2006, elle contrôlait un tiers des 65.000 km2 de cette île de l’océan Indien. Dimanche, le LTTE était acculé sur un rectangle de jungle de 400 m sur 600 m, dans le nord-est, selon le ministère de la Défense.

En 37 ans, le conflit a fait plus de 70.000 morts. L’ONU estime que 6.500 civils ont probablement été tués dans le nord-est entre la fin janvier et la mi-avril. Depuis quelques années, l’intensité des combats avait mis à mal un secteur touristique déjà à genoux après le passage du tsunami de 2004. Malgré les efforts entrepris par l’Office du tourisme et les professionnels, la fréquentation touristique n’a jamais retrouvé les niveaux d’avant le tsunami. Si ce cessez-le-feu ne lève pas les risques d’attentats dans le pays, il porte au moins un espoir qu’attendaient tous les professionnels du tourisme.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique