Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ce qui change chez Selectour, pour les agences et les fournisseurs

Le réseau change de mode opératoire. Comment ? En créant un directoire tout puissant au niveau économique, présidé par Laurent Abitbol.

Avec le projet Sunrise adopté hier, Selectour crée une nouvelle structure : un directoire, pour coiffer Selectour Entreprise, à côté du conseil d’administration de la coopérative. Ce directoire s’occupera des contrats fournisseurs, en concertation avec le GIE ASHA. « On crée un ministère fort de l’Economie et des Finances, insiste Laurent Abitbol, président du directoire élu hier. Dorénavant, nous sommes une TMC avec 532 associés. Comme Carlson, Havas, Amex. » Sept chantiers sont à son agenda : digital, satisfaction client, voyage d’affaires, pilotage des ventes, recrutement/formation, pérennisation du réseau, gouvernance.

Directoire : Laurent Abitbol élu pour 3 ans

Incarnant le pouvoir économique de Selectour, le directoire est composé de 9 personnes élues pour trois ans : 3 collèges* élisent chacun deux membres, auxquels s’ajoutent 3 membres du Comité d’audit (représentants des actionnaires).

« Les décisions étaient prises par le conseil d’administration de la coopérative, résume Jean-Noël Lefeuvre, directeur général. Demain, elles le seront par le directoire de Selectour Entreprise, qui reste une SAS. Avec trois ans sans élections (contre un an pour la coopérative, NDLR), Selectour Entreprise amène de la stabilité, un point important par rapport à l’avancée des chantiers et aux fournisseurs. » Trois ans, d’ailleurs, comme les contrats TO.

« Selectour Entreprise, ce sont les contrats, le budget, l’argent, la redistribution, a ajouté Laurent Abitbol. Et nous avons de la chance d’avoir dégagé 4M€ de plus de bénéfices sur 2017. C’est du bonus, dont 2 millions déjà distribués. »

La coopérative se recentre sur l’interne

Quant au conseil d’administration de la coopérative, il s’occupera davantage de la communication interne du réseau, des relations avec les adhérents aux campagnes publicitaires, en passant par les congrès. Elu pour un an, Laurent Abitbol cédera sa place au mois de juin lors de l’assemblée générale ordinaire, un nouveau président lui succédera. D’ailleurs, au nom du non-cumul des mandats, au total, 4 des 6 actuels administrateurs, désormais membres du directoire, abandonneront leur place.

En attendant, après avoir signé avec Air France-KLM via le GIE, le réseau entame ses négociations avec les TO et consorts. Trois groupes de fournisseurs seront constitués dans le cadre des discussions avec le GIE ASHA, qui rapporte au directoire de Selectour (et non plus au conseil d’administration de la coopérative) et à Havas Voyages. L’idée, c’est de reprendre le modèle de l’aérien (privilégiés, partenaires et référencés), mais aussi de Havas Voyages. Au moins deux autres principes sont actés : un pilotage des ventes, soit des commissions plus élevées en échange d’objectifs sur les ventes, et pas de différence de commissions entre promotions et non promotions. Les contrats s’appliqueront le 1er janvier 2019.

*3 collèges : 10 premiers adhérents (qui réalisent 33% du chiffre d’affaires), les 50 suivants (33%), les 432 derniers (33%).

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.