Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ça bouge dans la formation professionnelle

Du DIF au CPF, en passant par le budget formation des entreprises pour une formation longue ou courte, certifiante, qualifiante ou diplômante… pas si simple de s'y retrouver !

Quand on prend le temps d'observer le buzz réalisé par la DRH de la société Michel et Augustin, qui recrute à haute voix dans le métro avec le slogan « Si vous connaissez quelqu'un qui connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un qui recherche un job de graphiste, designer, responsable de contenu », cela confirme une réelle évolution dans le recrutement et, de facto, met en exergue la difficulté de répondre aux besoins en formation aussi bien initiale que professionnelle. Dans l'industrie du voyage, le virage Internet et l'apparition des nouvelles technologies ont tellement été rapides que n'importe quelle entreprise historique comme les agences de voyages, tour-opérateurs ou les entreprises nées avec le Web ont sans cesse besoin de recruter des profils experts et/ou de faire monter en compétences leurs salariés afin de mettre en place leurs stratégies commerciales, webmarketing, achat, technologiques, CRM, etc.

Réforme en profondeur

Pour ce faire, il y a deux cas de figure : soit on recrute des profils juniors formés aux nouveaux métiers et qui possèdent ces nouvelles compétences, soit on entretient une veille constante sur l'évolution des stratégies des entreprises du tourisme et donc des besoins en compétences auxquelles on doit former ses collaborateurs. Outre un mapping des compétences (voir ci-contre), le fonctionnement de la formation professionnelle est à maîtriser également. En effet, la loi votée en 2014 a lancé un vaste chantier avec une réforme en profondeur afin d'aider les entreprises et les salariés à s'adapter aux nouveaux enjeux économiques et à l'évolution des métiers et des compétences. Les mots-clés définissant cette réforme sont : compétitivité, dialogue, responsabilisation, souplesse et investissement RH. Ainsi, le dispositif DIF (Droit individuel à la formation) est remplacé par le CPF (Compte personnel de formation). Autrement dit, l'individu est au coeur du changement et bénéficie d'un compte de formation qui va le suivre tout au long de sa vie active. Un des objectifs de cette réforme est de responsabiliser les entreprises sur leur obligation de former, tout en favorisant un dialogue entre le salarié et l'employeur afin de mettre en place des formations de qualité et adaptées à l'évolution des compétences. Dans ce contexte, les professionnels du tourisme, qu'ils soient entreprises ou salariés, ont plus que jamais besoin d'être accompagnés pour réussir cette montée en compétences que rend nécessaire l'évolution particulièrement rapide de toutes les activités liées au monde du tourisme et des voyages.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique