Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM : les 5 raisons qui présagent une bonne année 2019

Le bénéfice net du groupe franco-néerlandais Air France-KLM a bondi de 151% pour atteindre 409 millions d’euros. Et ce malgré une année 2018 très compliquée. La signature avec les pilotes augure une très bonne année 2019.

Une simplification de la gouvernance

Le conseil d’administration d’Air France-KLM, en accord avec le conseil de surveillance de KLM, a proposé mardi de reconduire dans ses fonctions Pieter Elbers, le président du directoire de KLM.

Par ailleurs, un comité de direction avec à sa tête le directeur général du groupe Benjamin Smith sera mis en place, a précisé le groupe dans un communiqué. Les autres membres du comité seront Pieter Elbers, Anne Rigail, directrice générale d’Air France, et Frédéric Gagey, directeur général Finances Air France-KLM. Tous les trois seront rattachés directement à Benjamin Smith. Anne Rigail et Pieter Elbers sont nommés directeurs généraux adjoints. Le « CEO Commitee » est mis en place « dans le but de simplifier et d’améliorer la gouvernance du groupe pour redevenir le leader européen du secteur du transport aérien ». Il « déterminera l’orientation stratégique de l’ensemble des compagnies aériennes et unités opérationnelles du groupe ».

Des bénéfices nets qui ont doublé malgré les grèves

Le groupe aérien Air France-KLM a dévoilé mardi un bénéfice net annuel plus que doublé à 409 millions d’euros, montrant une bonne résistance malgré l’impact des grèves et la hausse des prix du carburant. Le résultat d’exploitation d’Air France est quatre fois inférieur à celui de KLM.

En 2018, malgré les mouvements sociaux, le chiffre d’affaires de l’activité passager et cargo a augmenté de 4,1% à change constant pour atteindre 22,9 milliards d’euros, porté par la hausse des capacités et une recette unitaire positive.

En revanche, le résultat d’exploitation s’est établi à 994 millions d’euros. Il marque un recul de 382 millions d’euros à change constant par rapport à l’an dernier, essentiellement en raison des grèves de 2018 et de la hausse du prix du carburant. La capacité a augmenté de 2,1% en 2018, tirée principalement les réseaux Amérique du Sud, Atlantique Nord et Asie avec des croissances respectives de 8,6%, 3,0% et 2,1%.

En 2018, le résultat d’exploitation du groupe Air France-KLM, lui, s’est établi à 1 332 millions d’euros, en recul de 591 millions d’euros comparé à 2017, incluant l’impact négatif des grèves chez Air France au premier semestre évalué à 335 millions d’euros. La croissance des recettes unitaires a absorbé plus de la moitié de la hausse significative de la facture carburant.

Un accord (enfin) trouvé avec les pilotes

L’ensemble des pilotes d’Air France s’est prononcé sur l’accord négocié avec la direction sur les salaires et les conditions de travail : 85,42% l’ont validé. La mobilisation a été forte avec 70% de participation. Le 23 janvier, le conseil du SNPL, le premier syndicat de pilotes de l’entreprise, avait approuvé le projet d’accord. Mais il fallait attendre le résultat de la consultation de l’ensemble des pilotes de la compagnie pour l’entériner. L’accord prévoit des mesures qui se traduiront par une augmentation de la rémunération des pilotes, mais aussi des concessions de leur part pour améliorer la productivité de la compagnie tricolore.

Transavia bat son record

Transavia a transporté 15,8 millions de passagers en 2018, soit une augmentation de 7,1% par rapport à l’année dernière. L’année 2018 a été caractérisée par le lancement de plusieurs nouvelles routes et une forte hausse des capacités de 8,4%, avec une accélération au quatrième trimestre à 14,4%. La recette unitaire a augmenté de 3,6% par rapport à l’an dernier. Le résultat d’exploitation s’établit à 139 millions d’euros en 2018, en hausse de 21 millions d’euros par rapport à l’an dernier, et il s’agit du meilleur résultat depuis le lancement de Transavia. Transavia France enregistre une performance remarquable, avec une capacité en hausse de plus de 20% et une marge d’exploitation à 9,1%, en progression d’un point par rapport à 2017.

Des objectifs forts pour 2019

Malgré un environnement géopolitique incertain et les tendances du prix du carburant, en 2019, le groupe Air France-KLM prévoit d’augmenter sélectivement les capacités du réseau passage de 2 à 3% par rapport à 2018. Transavia devrait elle aussi continuer à croître au rythme soutenu de 9 à 11%.

Air France-KLM souhaite améliorer son objectif de ponctualité, afin qu’il passe à 55 % en 2019. Pour cela, elle va mettre en place jusqu’à 8 avions de réserve par jour sur le moyen et le long-courrier.

Huit nouvelles destinations vont être ajoutées à l’été 2019 pour Air France, notamment Quito et Dallas. Enfin, le groupe souhaite poursuivre ses investissements, à hauteur d’un milliard d’euros sur 5 ans, dans la rénovation des cabines et des avions.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique