Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Accident de motoneige au Canada : Québec va imposer une formation aux touristes et aux guides

Alors que les chances de retrouver les cinq touristes français sont désormais quasi nulles, les autorités québecoises se disent déterminées à prendre des mesures pour éviter que pareil drame ne se reproduise à l’avenir.

Cinq touristes français étaient toujours portés disparus ce vendredi matin dans le nord du Québec, après une excursion en motoneige qui a viré au drame. L’accident s’est produit mardi au confluent du lac Saint-Jean et d’une rivière, lorsque la glace a cédé sous le poids de plusieurs engins. Le guide de l’excursion, un Montréalais de 42 ans, a été repêché mardi soir, mais est mort des suites de ses blessures. Trois autres Français, qui avaient donné l’alerte, ont été brièvement hospitalisés pour des engelures et un choc nerveux.

Sous le choc après ce drame sans précédent depuis de nombreuses années, la province québécoise a annoncé jeudi qu’elle allait imposer une formation aux guides et aux touristes qui louent ces engins. Un projet qui était déjà à l’étude avant cet accident. « J’étais déjà convaincue de l’importance de resserrer les règles entourant la sécurité des amateurs de tourisme de nature et d’aventure, a déclaré Caroline Proulx, la ministe du tourisme du Québec. Le drame de mardi, impliquant des motoneigistes au Saguenay-Lac-Saint-Jean, confirme l’importance d’implanter ces nouvelles mesures. Nous sommes tous mobilisés pour que toutes les entreprises québécoises de ce secteur assument leurs responsabilités, notamment en adhérant au programme d’accréditation Qualité Sécurité – programme d’ailleurs reconnu et cité par l’Organisation mondiale du tourisme. » Le programme d’accréditation Qualité Sécurité, élaboré par Aventure Écotourisme Québec avec le soutien financier du ministère du Tourisme, inclut notamment 60 normes aux critères rigoureux, des formations techniques pour les guides, un mécanisme d’inspection des entreprises et des visites mystères d’entreprises à la suite de plaintes.

Des enjeux économiques

Le Québec est particulièrement prisé des amateurs de motoneige, notamment des touristes étrangers. Selon les chiffres de la Fédération des clubs de motoneige du Québec, cette forme de tourisme d’aventure génère chaque année plus de trois milliards de dollars canadiens (2Mds d’euros) de retombées économiques pour la province, et emploie plus de 14.000 personnes. Chaque année, cette pratique fait toutefois une vingtaine de morts en moyenne dans cette seule province. En février 2019, deux touristes français, une mère et son fils, avaient ainsi perdu la vie dans un accident de motoneige dans un parc naturel de la province.

Les cinq touristes disparus depuis mardi ont probablement sombré dans les eaux glacés avec leur machine. Ils roulaient dans une zone réputée dangereuse où la glace était soit trop fine, soit absente, en raison des courants. Ils ont sans doute quitté les sentiers balisés pour prendre un raccourci et parvenir plus rapidement à destination, selon plusieurs experts. La zone où s’est produit l’accident est formellement déconseillée par tous les professionnels.

Allégées à la tombée de la nuit jeudi, les opérations de recherches devaient reprendre vendredi matin.

A lire aussi : Comment le tourisme québecois veut élargir ses horizons

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique