Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Germain Lelarge : "Le budget d’Atout France doit être augmenté d’urgence"

| | | |
Germain Lelarge est le fondateur de la France du Nord au Sud (cédée à Pierre et Vacances en 2016), représentant d'En Marche et membre de la commission sur la promotion de la Destination France mise en place par le gouvernement.
Germain Lelarge est le fondateur de la France du Nord au Sud (cédée à Pierre et Vacances en 2016), représentant d'En Marche et membre de la commission sur la promotion de la Destination France mise en place par le gouvernement.
©DR

"100 millions de touristes en France en 2020, c’est réalisable... si tous les grands acteurs se mobilisent", explique Germain Lelarge, créateur de la France du Nord au Sud, dans une tribune qu'il nous a transmise.  

Il n’est plus la peine de rappeler l’importance du tourisme dans l’économie française. Nous savons tous que 86 millions de touristes visitent notre pays chaque année, que cela rapporte 40 milliards d’euros à l’économie et que plus de 2 millions de personnes en France vivent directement ou indirectement du tourisme. 

L’année 2017 a connu un fort rebond en termes de visiteurs étrangers, après une année 2016 marquée par une baisse de fréquentation, principalement due aux événements dramatiques survenus à Paris et à Nice. 

Nous ne pouvons néanmoins nous satisfaire de ce rebond car nous passons depuis quelques années à côté d’une explosion du tourisme mondial. Le nombre de touristes dans le monde a doublé depuis les années 2000 alors que dans le même temps, la position de la France n’a elle progressé que de quelques points. Et cela n’est qu’un début. L’Organisation Mondiale du Tourisme prévoit un doublement des flux internationaux dans les vingt prochaines années. 

L’actuel gouvernement a particulièrement conscience de la manne potentielle que représente le tourisme en France et s’est mis en ordre de bataille en créant un conseil interministériel au Tourisme présidé par le Premier ministre Edouard Philippe.

Des réunions interministérielles, pilotées par Jean Yves Le Drian et Jean Baptiste Lemoyne, sont tenues tous les deux mois. L'initiative doit être saluée car l’approche est particulièrement pragmatique. 

Des objectifs très ambitieux ont donc été fixés à horizon 2020 : 100 millions de touristes et 50 milliards de revenus. Pour les atteindre, plusieurs axes ont été définis dont celui d’améliorer les ressources d’Atout France, l’agence de développement touristique de la France.

Le budget d’Atout France est actuellement nettement insuffisant à l’échelle du premier pays touristique du monde. 

Il n’est que de 72 millions d’euros, 32 provenant des collectivités locales et des partenaires privés. L’autre moitié, 35 millions d’euros, provient de l’Etat, soit l’équivalent  de 37 centimes par touriste alors que chacun d’eux dépense en moyenne 1 400 euros dans le cadre de son séjour. Le R.O.I  (revenu sur investissement, ndlr) laisse rêveur !

Il convient donc que ce budget soit augmenté de façon significative et rapide afin qu’Atout France puisse jouer pleinement son rôle dans la promotion en étant le moteur incontournable des actions menées à l’international et puisse ainsi agglomérer les forces disponibles venues du secteur institutionnel et du secteur privé. 

Dans ce but, le gouvernement a mis en place une mission sur la promotion constituée de Christian Mantei, directeur général d’Atout France, Jacques Barré président du Groupement National des Chaînes hôtelières et de moi-même. 

Nous rendrons nos conclusions lors de la réunion interministérielle qui se tiendra à Matignon le 20 janvier prochain.

Nous auditionnons actuellement de nombreuses personnalités représentant des syndicats professionnels, des organisations institutionnelles et les principaux acteurs privés dont les  plates-formes numériques afin de recueillir leurs propositions sur le financement de la promotion et la gouvernance du tourisme en France (d’Atout France). 

Nous ne pourrons atteindre les objectifs fixés par le gouvernement qu’en jouant collectif. 

L’Etat doit prendre toute sa part comme les collectivités locales bien sûr, mais également le secteur privé, et particulièrement les plates-formes en ligne qui génèrent d’importants revenus grâce aux atouts touristiques de la France et qui ne participent pas ou très peu à la promotion du pays à l’étranger. 

Les objectifs fixés sont bien sûr atteignables si tous les grands acteurs se mobilisent et si Atout France est en capacité de jouer pleinement son rôle de catalyseur d’énergies.

100 millions de touristes en France en 2020, c’est réalisable !

Mais cet objectif ne doit être qu’une étape dans notre ambition commune. La perspective de la Coupe du Monde de rugby en 2023 et des Jeux Olympiques en 2024, deux événements d’envergure nous offriront certainement l’occasion d’atteindre des chiffres encore plus importants.

Notre potentiel touristique n’est plus à démontrer, il reste à nous mobiliser.

Germain Lelarge, entrepreneur

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer