Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

CAGLIARI, LA FIERTÉ SARDE

| | | par
Cagliari
Cagliari

Contrairement à d'autres capitales, la plus grande ville de Sardaigne n'a pas été embellie pour répondre aux standards des touristes et c'est bien ce qui fait tout son charme. Fière et solaire, à l'image de son peuple, elle est restée authentique.

MUSÉE À CIEL OUVERT

Tournée vers la mer, la ville s'est construite sur sept collines. Sur la plus importante d'entre elles, les Cagliaritains ont perché leur citadelle et le Castello, l'un des quatre quartiers historiques. Comme un peu partout en Italie, ses rues sinueuses y sont étroites, fraîches et offrent un dégradé de tons orangés, roses et jaunes dépaysants à souhait.

Très riche culturellement, la capitale sarde est idéale pour ceux qui veulent davantage que la formule souvent proposée en Sardaigne : mer et soleil. Cagliari abrite des musées, des églises baroques et des fortifications qui ne demandent qu'à être explorées. Il ne faut donc pas rater le Museo Archeologico Nazionale qui plonge dans la (très) riche histoire sarde, le bastion Saint-Remy qui offre une vue superbe sur le port et les faubourgs de la ville, et surtout l'immense cathédrale di Santa Maria, joyau de Cagliari. Pour les amateurs de lieux insolites, le cimetière Monumentale di Bonaria est l'endroit rêvé. Un grand nombre de ses tombes, richement ornées, sont de véritables oeuvres d'art et il offre un point de vue superbe sur le golfe. Attention il ferme tôt et la pente pour l'atteindre est raide.

Une fois la balade historique finie, rien de plus agréable que de prendre apéritif au Caffe Librarium Nostrum, en regardant les lumières du jour décliner sur la ville. La dégustation de biscuits sardes dans la Durke, tenue par quatre soeurs passionnées, est un arrêt obligatoire. Pour ceux qui logent en ville et qui n'ont pas la possibilité de louer de voiture, l'immense plage de Poetto, à un petit quart d'heure de bus, est idéale pour se rafraîchir, prendre un cocktail ou manger un en-cas sur le pouce.

BIEN VENDRE

  1. Plages : La région d'Olbia, au nord, est la plus connue grâce à ses plages idylliques. Mais la côte sud recèle elle aussi de superbes plages notamment Tuerredda ou Su Giudeu. La meilleure période pour en profiter reste début mai.
  2. Saison : N'hésitez pas à proposer la découverte de la ville au printemps. Les prix des vols sont très intéressants, la chaleur sarde est plus supportable et les voyageurs apprécieront d'autant plus les plages de la Costa Rei et les chemins de randonnée du Sarrabus, sans les touristes sardes abondants l'été.
  3. Moustiques : Il y a énormément de moustiques sur l'île, recommandez à vos clients d'emporter le nécessaire pour se protéger.

NATURE ET CULTURE

Avec ses flamants roses, ses grues ou encore ses cormorans, les marais salants aux alentours offrent une faune exceptionnelle pour tous les amateurs d'oiseaux. L'île a également une identité culturelle très forte et des traditions encore bien vivantes. Il existe plus de 2 000 fêtes dans l'année ! Le 1er mai a ainsi lieu la fête Sant'Efisio. Cette procession religieuse qui relie Cagliari à Pula est la plus importante de Sardaigne, et l'une des grandes fêtes méditerranéennes. Elle rassemble tous les ans 2 000 Sardes vêtus de leurs tenues traditionnelles. Un événement magique.

Impossible enfin de parler de la Sardaigne sans évoquer les chevaux. Ils font partie intégrante de l'île et de son peuple depuis des siècles. S'Ardia à Sedilo en est certainement le témoignage le plus spectaculaire. Chaque année, les 6 et 7 juillet, cette grande fête réunit une centaine de cavaliers qui s'élancent dans les rues en soulevant un nuage de poussière. Le vainqueur de cette course effrénée, qui rayonne bien au-delà de la Sardaigne, est célébré comme un héros.

Y ALLER

Cagliari possède un aéroport international. Il existe des vols directs depuis Paris, Lille, Nantes, Toulouse, Marseille, Strasbourg, Nice, Deauville avec Meridiana, Ryanair, Volotea, easyJet, smartwings...

ON A TESTÉ

  • Salute ! Cantina Argiolas Fondé en 1928 par la famille Argiolas, ce vignoble est l'un des plus importants d'Italie. Ses 250 hectares de vigne, situés à 30 minutes de Cagliari, accueillent tous les ans 6 000 visiteurs. Les caves sont superbes, on écoute avec plaisir les explications des guides qui parlent français, et la dégustation accompagnée de charcuterie, de fromages et du pain locaux est excellente. Coup de coeur pour le Turriga. Depuis le début de l'année une magnifique exposition photo des centenaires sarde (une des spécificités de l'île) décore les murs de la production viticole. argiolas.it
  • Étoile montante Luigi Pomata Troisième génération d'une famille de restaurateurs, Luigi Pomata se fait un nom dans la cuisine sarde. Sa cuisine est à la fois traditionnelle et moderne, mettant en vedette le thon de Carloforte, une île à l’ouest de la Sardaigne dont il est originaire. Croquant de poisson sauce crustacés, salade de fregola aux moules et courgettes, poulpes sur lit de caponata d'aubergines : côté saveurs, c'est l'excellence pour des plats à des prix très raisonnables. Il est conseillé de réserver car le chef est très populaire auprès des locaux. luigipomata.com
  • Valeur sûre Club Marmara Sighientu Le club de 216 chambres, fraîchement rénové, est un produit sûr. Une équipe d’animation plébiscitée par les clients et les internautes, une plage privée, un spa d’eau de mer chauffée, une piscine, deux restaurants en plus du buffet, une salle de sport dernier cri, un terrain de tennis, un autre de foot : l’hôtel possède des atouts à la hauteur de ses 4 étoiles. L’établissement, situé à 30 min de Cagliari, propose des scooters et des zodiacs à la location. Une navette publique gratuite passe également tout près pour rejoindre la ville. tui.fr
  • Incontournable La tête dans les nuraghes Peu de gens le savent mais une des particularités de la Sardaigne et tout particulièrement la région de Cagliari, ce sont ses nuraghes. Des tours rondes en forme de cône qui ont plus de 7 000 ans que l’on ne trouve que sur cette île. Il y en a plus de 20 000. Il ne faut pas quitter la Sardaigne sans avoir visité un des complexes nuragiques et découvert les mystères qui entourent leur construction. Le complexe Su Nuraxi de Barumini, à une heure de Cagliari en voiture, est le plus grand du monde.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer