Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages Eurafrique : cap sur 100 millions d’euros de volume d’affaires

Pour atteindre cet objectif, le groupe aixois spécialisé dans le voyage d’affaires s’apprête à racheter une agence en Île-de-France.

Philippe Korcia, directeur général de Voyages Eurafrique à Aix, veut accomplir un grand pas en avant : « Nous voulons atteindre un volume d’affaires de 100 millions d’euros en 2020, ce qui constituera une taille critique de développement ». En 2017, le groupe a réalisé un volume de 73 millions d’euros, et devrait atteindre 77 millions à fin 2018, pour 58 salariés, avec un résultat net de 600 000 euros. 80% de l’activité est générée par le voyage d’affaires, regroupée sur un nouveau plateau dans la zone industrielle d’Aix-les-Milles, et 20% par l’activité tourisme, via cinq points de vente à l’enseigne Jet tours, à Aix-en-Provence, Marseille et Cagnes-sur-mer.

Pour atteindre ce fameux cap des 100 millions, Philippe Korcia vise la croissance externe, et s’apprête à conclure l’acquisition d’une agence spécialisée dans le Business Travel. « L’opération devrait être signée au 31 octobre prochain, précise-t-il. C’est une agence indépendante située en Ile-de-France, avec 15 salariés, qui réalise un volume de 25 millions d’euros. Nous pourrons peut-être dévoiler son nom pendant l’IFTM-Top Resa. »

Croissance organique

Outre ce rachat déterminant, il mise également sur la croissance organique de Voyages Eurafrique, qui sert 500 entreprises à ce jour. Il compte mettre à profit son installation dans de nouveaux locaux de 600 mètres carrés, qui ont demandé un investissement de 120 000 euros, pour démarcher les 1500 entreprises environnantes du pôle d’activités d’Aix-les-Milles. Le salon qu’il organise sur place le 11 octobre prochain, avec 14 partenaires et 300 clients et prospects, lui en donnera l’occasion. « Nous lançons une offre clé en main pour les PME qui ont un petit budget voyages de 100 à 150 000 euros par an. Nous leur mettons à disposition notre outil de réservation en ligne, élaboré avec Amadeus. Nos coûts très réduits vont réveiller le marché », espère-t-il. A ce jour, 50% des transactions sont réservées en ligne, et le reste par mail ou téléphone. D’autres services sont renforcés, comme le service VIP avec une conciergerie, le service 24/24, via une solution interne bientôt mise en place au sein du réseau Manor, et le département Mice avec 4 personnes dédiées.

Philippe Korcia n’en délaisse pas l’activité tourisme pour autant. Il vient d’investir dans la start-up Benko, une plate-forme de réservation pour des voyages en petits groupes constitués, dont l’appli a été développée avec Sabre. « Nous serons présents sur le stand Sabre pendant l’IFTM-Top Resa », prévient-il. Dans ses agences, les ventes estivales se sont concentrées sur les Etats-Unis, et le bassin méditerranéen (Grèce, Israël,..). « L’hiver montre de bonnes tendances, notamment sur St-Barthélémy, serait-ce l’effet Johnny ? », ironise-t-il.