Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Swiss va économiser 400 millions d’euros

La compagnie aérienne Swiss, qui a réalisé un résultat négatif de 664 millions d’euros en 2002, devra s’astreindre cette année à un vaste programme d’économies. Le gel des investissements, annoncé mardi à Bâle par André Dosé, président de la compagnie helvétique, à l’occasion de la présentation de ses comptes, se traduira par le report des livraisons en cours de trente avions commandés à Embraer. Aucun nouvel appareil n’intègrera la flotte en 2003. L’option sur 100 avions supplémentaires conclue avec l’avionneur brésilien a été ramenée à 20 unités. Les 1000 suppressions d’emplois annoncées depuis novembre dernier seront effectives à partir de la fin mars.

L’offre commerciale de Swiss sera par ailleurs réduite de 20 % en Europe cet été. André Dosé relève « des taux d’occupation inférieurs de 8 % à la concurrence ». 16 destinations, dont les diagonales françaises au départ de l’Euroairport de Bâle/Mulhouse, seront supprimées. Des réductions de fréquences interviendront également entre l’Euroairport et le Royaume-Uni. Ces mesures combinées doivent se traduire, à la fin de l’année, par une économie de 400 millions d’euros. Les négociations en cours pour l’intégration de Swiss dans l’alliance Oneworld continuent de se heurter à la résistance de British Airways, jalouse de son statut de seule grande compagnie européenne en son sein.

Les pertes réalisées en 2002 se traduiront, à l’occasion de la prochaine assemblée générale de la compagnie en avril, par une réduction d’un tiers de la valeur nominale de l’action Swiss. La confédération helvétique, les cantons et les collectivités locales ne détiennent plus, conjointement, que 32,6 % du capital de l’entreprise.