Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

SNCF : la CGT va continuer la grève en juillet

Alors que le parlement a définitivement adopté le projet de loi sur la réforme ferroviaire du gouvernement, le syndicat majoritaire a affirmé son intention de poursuivre le mouvement.

De nombreux vacanciers attendaient la nouvelle avec impatience : la CGT-Cheminots a  annoncé vendredi 15 juin sur Franceinfo, par l’intermédiaire de son Laurent Brun que le mouvement à la SNCF allait « se poursuivre sur le mois de juillet ».

« Pour combien de temps ? On verra. Comment ? On verra. Il n’est pas question de s’arrêter au calendrier, puisque le gouvernement souhaite passer en force », a-t-il ajouté, faisant référence au vote du projet de loi sur la réforme ferroviaire, adoptée par le Parlement jeudi 14 juin.

Une intersyndicale de plus en plus fragile

Alors qu’une réunion gouvernement-syndicat-patronat est en cours concernant la future convention collective du ferroviaire, Laurent Brun a tenu a précisé qu’ « après trente jours de grève [ça] pèse très lourdement sur les familles. Donc nous avons un débat sur la manière de continuer la lutte tout en essayant de préserver les familles sur le coût de la grève ».

L’intersyndicale, si difficile à construire, n’est plus installée sur des bases très solides. En effet, alors que Sud-Rail envisage de poursuivre le mouvement en juillet et en août, les deux syndicats ne trouvent pas d’accord sur les modalités de poursuite de la grève. La CFDT, le quatrième syndicat de la SNCF, décidera quant à elle de sa participation ou non à une poursuite de la grève le 28 juin. « Il y a d’autres manières de se mobiliser que de continuer la série de grèves », a déclaré Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT. L’UNSA ne souhaite pas poursuivre la mobilisation au-delà de la première date prévue, le 28 juin.

Pour rappel, les syndicats de la SNCF ont entamé mardi 3 avril un mouvement de grève inédit, de 48 heures tous les cinq jours, et ce jusqu’au 28 juin. Le seizième épisode de ce mouvement aura lieu dimanche 16 et lundi 17 juin