Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pertes creusées et résas en retard pour le Club Med….

Les réservations cumulées pour l’été enregistrées au 6 juin sont en baisse de 18,3% par rapport à la même période de l’exercice précédent.

C’est à l’occasion de l’annonce de ses résultats semestriels que le Club a fait un point sur ses perspectives estivales. Pour justifier le retard de 18,3%, par rapport à la même période de l’exercice précédent, le groupe met notamment en avant la réduction des capacités de 8,7% pour l’été et « les effets récents de la grippe A sur les voyages », surtout au Japon, en Chine et aux Etats-Unis.
Au cours du premier semestre de son exercice, le Club  a réalisé un chiffre d ?affaires de 724 millions d’euros, en baisse de 4,2%. La perte nette est doublée, à 22 millions d’euros contre 9 millions d’euros un an plus tôt. Le résultat opérationnel courant loisirs (ROC Loisirs), l’indicateur de la rentabilité des villages, a toutefois grimpé de 7,7% à 28 millions d’euros. Ces résultats, « réalisés dans un contexte de crise mondiale, sont marqués par une nouvelle progression du nombre de clients sur le haut de gamme » et « la progression de la rentabilité opérationnelle des villages », a commenté Henri Giscard d’Estaing, PDG du groupe. « Ils nous confortent dans les choix stratégiques » qui se sont traduits depuis 2004 par la montée en gamme des villages ».  Le Club a ainsi gagné 22 000 clients sur le haut de gamme (4 et 5 tridents) qui résiste beaucoup mieux que l’entrée de gamme (2 et 3 tridents) qui a perdu 60 000 clients. Au total, le nombre de clients a baissé de 6% sur la période.
Le groupe, qui fait état d’un manque de visibilité dû à la crise, n’avance aucun pronostic sur les résultats annuels.