Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Perte record pour AF-KLM sur fond de polémique

 

« L’année 2009-2010 va rester comme notre annus horribilis » a commenté Pierre-Henri Gourgeon, DG de Air-France-KLM, après l’annonce hier soir d’une perte nette record de 1,55 md d’euros, accompagnée d’une baisse de 15 % du chiffre d’affaires à 20,99 mds d’euros et d’une perte d’exploitation de 1,28 md d’euros, accentuée par un coût de sa couverture pétrole de 637 ME. « Du jamais vu », a ajouté Philippe Calavia, directeur financier en constatant une chute record de recette de près de 3,7 mds. Malgré ces résultats catastrophiques, le groupe a insisté sur sa capacité de « réactivité » et sur la « mobilisation de toute les personnels d’AF ». « Avec notre plan d’économie qui a dépassé ses objectifs, nous avons compensé 70 % de la baisse de recette », s’est félicité le directeur financier.

A cette mauvaise conjoncture, s’ajoutent le drame du crash du vol A447, l’éruption de l’Eyjafjöll qui entraîné une « perte de revenus de 260 ME et d’un impact sur le résultat d’exploitation de 160 ME » et une polémique sur le niveau de sécurité de la compagnie, déclenchée après la parution du livre « la face cachée d’Air France ». Son auteur estime en effet qu’AF présente des « statistiques de sécurité indigne de son standing ». Le DG a répondu que la compagnie répondait « aux standards les plus exigeants de sécurité aéronautique », mais entendait aller « au plus haut niveau » après le crash du Paris-Rio avec la mise en place cette année d’un plan d’amélioration de la sécurité baptisé « Trajectoire ». Le groupe maintient son objectif d’équilibre opérationnel, hors impact des couvertures carburant et sous réserve de l’impact définitif de la fermeture de l’espace aérien européen.