Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marmara en pleine réflexion à Maurice

Marmara, qui a dénoncé son contrat avec le groupe Apavou et cessé la commercialisation de son Club Mauritius, étudie d’autres options. En attendant, il fait club commun avec Nouvelles Frontières.  

La direction de TUI France, par la voix de Martine Haas, directrice de la communication, confirme que Marmara a dénoncé le contrat qui le liait au groupe hôtelier Apavou à l’île Maurice. "Le courrier a bien été envoyé, et la commercialisation du Club Mauritius a cessé le 22 mars", indique Martine Haas.

Privé de club, Marmara dirige ses clients vers ses autres établissements sur l’île : 3 résidences locatives et 7 hôtels dont 4 apparaissent en nouveauté sur son site. En plus de l’offre brochure, on trouve ainsi 3 nouveaux établissements 2* (Les Cocotiers, le Manisa et le Bougainville, à partir de 779 € les 10j/7n en pension complète) et surtout l’Intercontinental 5* (à partir de 1289€ en formule tout inclus). Pour mémoire, le Club Mauritius était commercialisé à partir de 999 € les 10j/7n en tout compris, hors promotion.

Une partie du Marina de NF pourrait être dédiée aux clients de Marmara

"Nous proposons aux clients qui souhaitent une formule Club de séjourner en priorité dans le Club Nouvelles Frontières Marina", précise Martine Haas. L’établissement, propriété de  la chaine Attitude, compte 141 chambres Club et 41 chambres Privilège. Il est vendu, en promotion, à partir de 1099€ les 10j/7n en formule tout inclus. Une partie de l’hôtel pourrait être dédiée aux clients Marmara. 

Sans préciser si une telle cohabitation entre ses deux marques est durable, voire dupliquable dans d'autres clubs, TUI France dit étudier "différentes options à Maurice". "Nous pourrions chercher un nouvel établissement pour installer un club Marmara. C’est encore à l’état de projet", selon Martine Haas. Mais, en tout état de cause, il ne semble pas question de quitter l'île.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique