Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Manifestations en Iran : le Quai d’Orsay appelle à la prudence

Le ministère des Affaires étrangères recommande aux voyageurs de faire preuve de vigilance, et d’éviter tout rassemblement ou mouvement de foule.

Le ministère des Affaires étrangères met en garde les voyageurs se rendant en Iran en raison des manifestations qui y ont lieu depuis le 28 décembre. “Il est recommandé de se tenir à l’écart de tout rassemblement ou mouvement de foule et de s’abstenir de prendre des photographies de l’espace public”, détaille le Quai d’Orsay. “Il est également recommandé de faire preuve de vigilance et de discrétion dans les comportements et les déplacements”. Depuis une semaine en effet, de violentes protestations contre les difficultés économiques et et le régime ont lieu dans le pays. 21 personnes ont été tuées, des centaines d’autres ont été arrêtées.

Un pays qui mise sur le tourisme

Ces événements surviennent alors que la destination connaît depuis deux ans un fort développement touristique. En 2017, Visit Europe a commencé à programmer l’Iran, tout comme Travel Europe. Après plus de trente ans d’embargo, la signature de l’accord sur le nucléaire iranien en juillet 2015 a permis au pays de s’ouvrir à l’international et d’attirer à nouveau les investisseurs étrangers. Les chaînes hôtelières comme Accorhotels, Melia, Rotana, Deustche Hospitality, Jumeirah ont elles aussi décidé de mettre le cap vers cet Etat redevenu fréquentable. Début 2017, le pays affirmait ainsi son intention de relancer son économie en misant sur le tourisme, avec un objectif de 20 millions de visiteurs d’ici 2025. En 2016, il a attiré 4 942 000 touristes dont 34 922 Français, un chiffre en hausse de 95%. Afin de booster sa fréquentation, l’Iran a indiqué plancher sur un projet de e-visa qui remplacera le visa papier. Selon des propos rapportés par Action-Visas, le vice-ministre des Affaires étrangères, des affaires consulaires, parlementaires et des expatriés a annoncé que le gouvernement « mettra fin aux visas papier dans 74 consulats à travers le monde, car il s’agit d’un processus consommateur de temps et d’énergie dans le monde moderne des services électroniques ! ». Une autre annonce, concernant une exemption de visa pour certains pays, pourrait également suivre.