Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les voyagistes revisitent leurs classiques

« L’été sera rythmé par les valeurs sûres. Les pays méditerranéens de la zone euro sont plus que jamais mis en avant, malgré des challengers « exotiques », telle la Bulgarie. Les clubs tout inclus en famille et les circuits à valeur ajoutée sont de mise. »

En ces temps troublés, il faut offrir aux vacanciers des destinations et des produits qui les rassurent. D’où le forcing cet été sur les grands classiques du bassin méditerranéen que sont l’Espagne, l’Italie (Sicile et Sardaigne en tête) ou la Grèce, alors que la Méditerranée orientale, choyée l’an dernier, est moins en vogue. Les TO ont encore retravaillé leur copie, offrant plus de choix et de stocks. Nombreux sont ceux aussi qui misent sur la Bulgarie, intéressante alternative à la Croatie, un peu dépassée par son succès. Et qui remettent à l’honneur Malte, valeur sûre délaissée ces dernières années. Maroc et Tunisie ne perdent pas pour autant la cote avec une offre renouvelée d’hébergements et de formules.

Le balnéaire risque toutefois d’être fortement concurrencé cette année par l’Europe du Nord verte (Irlande, Ecosse…) et la Scandinavie, destinations nature redevenues en vogue depuis que les Etats-Unis sont en panne pour cause de passeports biométriques. Enfin, le long-courrier devrait profiter de l’Asie (et surtout de la Chine, qui n’en finit plus de susciter des vocations) pour trouver sa place. Revue de détail des tendances de la collection été 2006.

Arriba España !

Première destination touristique des Français, l’Espagne est mise à mal chez les TO depuis plusieurs années. Si le continent a retrouvé des couleurs l’an dernier (+6 % en ventes de forfaits selon l’Association de tour-opérateurs/Ceto), Baléares et Canaries (respectivement -24 % et – 20,5 %) sont à la peine. Mais les voyagistes ne baissent pas pour autant les bras, surtout ceux pour lesquels la destination est le fonds de commerce.

Ainsi, le groupe Nouvelles Frontières (logique TUI oblige) fait des Baléares son axe de l’été et accroît ses vols, avec trois rotations hebdomadaires Paris-Palma (et l’ambition de proposer un vol quotidien en 2007). Fram est tout aussi offensif, avec une production peaufinée et surtout l’ouverture, en avril, de deux Framissima (le Cala Blanca 3b à Ibiza et le Playa Bella 4b sur la Costa del Sol, en Andalousie, qui remplace celui de Torremolinos).

Thomas Cook, fort de son partenariat privilégié avec la chaîne hôtelière Iberostar, croit lui aussi aux Baléares avec, dans sa brochure Soleils et Villages, deux nouveautés à Majorque (Iberostar Jardin del Sol et Iberostar Albufera Playa). Neckermann, l’autre marque du groupe, dispose dorénavant à Majorque de son propre club, et propose des forfaits Superpaschers (sa nouvelle gamme petits prix) dans l’archipel.

Même mobilisation chez les spécialistes. Marsans (et le mariage raté avec Mundicolor, dont on attend la brochure, y est sans doute pour quelque chose) ajoute 24 pages à son catalogue Espagne, faisant la part belle aux voyages à la carte. Une dizaine de villes font leur entrée au sommaire et les Costa (del Sol, Brava, Dorada…) ainsi que les Baléares, desservies par des vols spéciaux, s’étoffent. En 132 pages, Iberica met le paquet avec des offres VPM (vente de première minute) à la hausse, davantage de réductions famille, sept hôtels en formule tout inclus et des prix dissociant le séjour et le transport, pour plus de réactivité. Transeurope joue lui aussi la carte de la souplesse, associée à celle du charme, le fil rouge de sa brochure Charming Espagne (complétée cet été par une belle production Portugal). Enfin, Rev.Vacances conserve sa brochure dédiée (51 pages) avec une sélection hôtelière étoffée, notamment aux Baléares et sur la Grande Canarie, une île que Donatello ajoute à son offre Canaries à la carte.

Italia brava !

L’Italie n’a pas été à la fête en 2005 (-17,6 % chez les voyagistes du Ceto) et ses îles, Sicile et Sardaigne, ont eu du vague à l’âme. Certainement à cause de la concurrence de destinations plus tendance (comme la Croatie) et meilleur marché. Reste que la Botte, balnéaire, citadine ou agreste (la location de demeures de charme en Toscane, Ombrie… n’a jamais été aussi courue, et le spécialiste Cuendet ajoute un catalogue haut de gamme) demeure une valeur sûre des programmations. La défaillance de Cit Evasion a par ailleurs encouragé des TO à s’affirmer.

Donatello demeure plus que jamais la référence avec toujours plus de séjours balnéaires de qualité dans les Pouilles, sur la Riviera toscane ou en Sicile (avec un nouvel hôtel-club, le Costa Verde). Le spécialiste dispose aussi d’un atout maître en Sardaigne, avec son hôtel-club maison, le Matta Village, ouvert l’été dernier. Le stock aérien est à la mesure de la programmation, avec des affrètements vers Venise, Olbia et Palerme. Le TO doit pourtant compter avec plus petits que lui, des spécialistes qui en veulent comme Bravo Italie, Sicilissimo, Autrement l’Italie et VO Italia, ou des nouveaux venus dynamiques comme Visit Italie.

Bravo Italie, bien décidé à progresser de 20 % cette année, ajoute par exemple trois hôtels 3 et 4b en Sicile, deux clubs 4b en Sardaigne, et un club 4b sur le continent, à 40 km de Naples. Sicilissimo (filiale de Wasteels), marque des points avec l’élargissement de son offre depuis la province. Cinq nouveaux hôtels sont programmés : Le Citta del Mare, le Torre Normanna, le Naxos Beach Resort Villette, l’Acacia et le Hilton Portorosa. La région de Naples est aussi à l’honneur, avec une gamme élargie et des capacités aériennes étendues.

La deuxième édition du catalogue d’Autrement l’Italie gagne 8 pages, soit 40 en tout consacrées à la péninsule (avec Naples et la côte amalfitaine en vedettes) et s’adjoint un tiré à part sur la Sicile et la Sardaigne. Visit Italie (groupe Pauli), fort de ses 5 600 clients en 2005, ajoute des offres balnéaires, notamment en Sicile, en plus de ses circuits et week-ends dans les villes d’art. Parmi les challengers, Transeurope et son catalogue Charming Italie. L’Italie est par ailleurs à l’honneur en autocar chez Fram, qui inclut pour la première fois deux circuits dans son catalogue général.

La Grèce a toujours les grâces des voyagistes

Déjà plébiscitée l’été dernier, la Grèce s’annonce comme une des stars de l’été. Les TO alignent une production riche et variée, avec pléthore de stocks pour des départs de province, de plus en plus nombreux. Le leader, Héliades, toujours aussi actif sur les îles grecques, a renforcé son plan de vol avec, en nouveauté, des départs de Lille, Rennes et Deauville pour la Crète. Santorin est par ailleurs desservie de Toulouse et Marseille, tandis qu’un vol Paris Kalamata est proposé en exclusivité.

Marmara conserve également son important dispositif vers la Crète et inaugure sur l’île un club Marmara : le Athina Palace. Thomas Cook et Neckermann misent eux aussi plutôt sur la Crète, avec de nouveaux clubs. Look propose 60 000 sièges vers la Grèce, et cinq Lookéa, dont le Kalogria qui a fait peau neuve. Jet tours fait aussi du pays une de ses destinations phares, avec 12 nouvelles îles dans sa brochure à la carte, des vols directs et plus de chambres dans son Eldorador du Péloponnèse, le Lakopetra. Fram lance des vols pour Mykonos et Santorin au départ de Paris. Enfin, STI Voyages livre une production axée haut de gamme. Sa brochure Méditerranée consacre 73 pages à la Grèce et décline séjours balnéaires, bien-être, croisières, autotours, hôtels à la carte, week-ends…

La Croatie toujours star

Pas de doute, la Croatie sera encore une des destinations vedettes de l’été, même si ses capacités hôtelières risquent de ne pas suffire. Marsans/Transtours lui octroie 5 000 sièges supplémentaires (20 000 au total) et ajoute 11 hôtels. Euro Pauli, qui programme des vols spéciaux de Paris, Nantes et Toulouse, propose en nouveauté des séjours spécifiques pour les automobilistes en Istrie, et une croisière en goélette. Plein Vent s’engage plus fortement, avec la gestion d’un troisième hôtel-club, le Zora (près de Split), dans lequel le TO dispose de 130 chambres. Il est alimenté par deux vols hebdomadaires sur Air Méditerranée depuis Marseille (180 sièges) et Lyon (214 sièges), de mi-avril à mi-octobre.

Top of Travel enrichit lui aussi son offre, ce qui justifie pour la première fois une brochure dédiée (qui associe un petit nouveau, le Monténégro). Au sommaire, un hôtel exclusif, le Nimfa (en tout inclus), de très nombreux séjours, de nouveaux autotours et circuits et une desserte aérienne de poids vers Split et Dubrovnik. Fram, qui programme trois nouveaux hôtels, innove avec une formule tout inclus au départ de Toulouse, Lyon et Marseille. Tandis que Neckermann inaugure un club maison, le Niko, et que Thomas Cook programme la Croatie en nouveauté dans son catalogue Soleils et Village.

Bulgarie, la belle alternative

C’est la coqueluche de l’été, souvent présentée comme une alternative à la Croatie. La Bulgarie a ses fidèles, comme Aquatour (de Lille) ou Plein Vent (de Marseille et Lyon). Mais la concurrence sera vive. La destination est une nouveauté chez de nombreux TO. Look (qui l’avait lancée l’été dernier) y ouvre le Lookéa Albena sur la mer Noire et propose un circuit exclusif. Fram (qui l’avait déprogrammée en 1990) y revient avec quatre hôtels balnéaires et un circuit. Euro Pauli ouvre son catalogue Croatie au pays, avec deux circuits et des séjours balnéaires. Neckermann propose un club à sa marque en tout inclus, le Laguna Beach. Marsans/ Transtours lui dédie 18 pages, avec un stock de 3 000 sièges. Le TO, comme ses confrères, se concentre sur les stations balnéaires de Sunny Beach et Sables d’or, près de Varna. Sans oublier Bennett Voyages, qui innove cet été avec une brochure Nouvelle Europe. Il y réserve une place de choix à la Bulgarie, proposée à la carte et en circuits.

Malte, la force tranquille

Un peu moins en vogue ces dernières années, Malte revient doucement en grâce, les TO pariant sur le côté rassurant de l’île, intégrée à l’Union européenne. Ainsi Plein Vent, qui s’interrogeait sur son devenir, a décidé de la conserver dans sa programmation, et même de l’encourager. Elle est catapultée coup de coeur 2006, avec un nouvel hôtel-club. Le TO dispose de 40 % de la capacité du Mellieha Bay 4b, d’où part également un circuit en étoile. L’archipel, toujours choyé par Top of Travel (très actif depuis la province) et Donatello, arrive en nouveauté vedette chez STI (19 pages dans la brochure Méditerranée), avec une production très complète au départ de Paris, Lyon, Nantes, Marseille et Toulouse, sur Air Malta. Pour sa part, Euro Pauli adjoint Malte à son catalogue Chypre, et Rev. Vacances à sa brochure Espagne-Portugal.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique