Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : vive l’avenir !

Voir (j’ai pas dit boire) le verre à moitié vide… ou à moitié plein, telle est la question. J’aime assez la vison toujours positive du président de Selectour, d’Havas, de Marietton, Laurent Abitbol, lequel, envers et contre tout, croit en l’avenir…

Intéressante, l’analyse de Laurent Abitbol de l’avenir de la profession dans les prochains mois  et surtout son éternelle énergie, toujours dans une stratégie offensive.

Pourtant, rien n’est encore joué. Certes, du côté de Selectour, il aura fallu toute la force d’une gestion rigoureuse et anticipée, afin de réduire les dégâts : la trésorerie recule de 59%, le chiffre d’affaires aussi. Mais le résultat net reste positif, même s’il recule de 93% à +75 000 euros, selon les chiffres publiés au greffe.

J’admire également le langage de cet homme (de bien) face aux dernières déclarations du ministre de l’Economie Bruno Le Maire et la fin du « quoi qu’il en coûte ». Pour le tourisme, les « aides » à venir restent encore très floues et peu définies, d’autant que les applications éventuelles à un nouveau « plan d’action » risque de prendre du temps. Je crains même que les « petites ou moyennes » entreprises du tourisme n’aient encore à faire de sacrées prières pour passer ce cap qui s’annonce pour le moins tumultueux.

Dominique Gobert, éditorialiste

En revanche, pour ce qui est de la reprise au printemps 2022, je reste toujours un peu sceptique, d’autant que rien n’est réglé en ce qui concerne les traditionnelles destinations d’hiver, genre Antilles, Maurice ou Réunion. Et à voir les dernières décisions sanitaires concernant les Antilles par exemple, je ne suis pas sûr que les réservations veuillent bien reprendre ce mois-ci.

Quant à Maurice, dont on se prête à déguster les pubs alléchantes, permettez-moi d’être encore très dubitatif aussi : si je ne m’abuse, étant vacciné ou pas, testé ou pas, il faut bien encore passer une septaine de confinement, dans un bel hôtel certes, mais aux frais du visiteur. Plus un séjour « normal », ça fait cher l’ouverture de la destination et son accueil chaleureux.

Quant à l’ouverture souhaitée des Amériques, celle du Nord particulièrement, c’est pas demain la veille, si vous voulez mon sentiment. Paradoxe d’ailleurs pour un pays qui a lancé (et créé) un vaccin anti-Covid, qui n’est vacciné qu’à 52%, dont les ressortissants vaccinés sont bienvenus en Europe et qui nous refusent – à nous Européens et particulièrement français, – l’accès au pays !

Décidément, il y a quelque chose qui ne va pas trop bien au Royaume du Tourisme (merci William).

Mais, face à un tel optimisme, on ne peut que s’incliner. D’ailleurs, les Congrès et évènements prévus vont (enfin) aboutir. Le forum « A World For Travel » se tiendra bientôt au Portugal, à Evora, (16/17 septembre) réunissant les plus grands experts et ministres de la planète pour un tourisme enfin responsable, Top Résa est également prévu à Paris (5/8 octobre), et le grand Congrès Selectour se tiendra, toujours à Hammamet du 2 au 5 décembre.

Et là, rien que du beau monde. Côté humour, François Hollande qui succède ainsi à Nicolas Sarkozy et qui prépare un show de grande envergure. Côté sportif, Jean-Michel Aulas, patron de l’OM. Pour la petite chanson, après l’inénarrable Dany Brillant, c’est Michel Fugain, lequel devrait chanter en « live » qui fera découvrir aux jeunes adhérents ces musiques des années 70.

Le tout dans la joie, la bonne humeur… et l’envie de vivre à nouveau !

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique