Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : ouverture des destinations ? Oui, mais…

Un air de liberté, comme le chantait ce vieux Jean Ferrat, semble souffler depuis quelques jours. Ce week-end de l’Ascension paraît gagné pour les professionnels, du moins en France. Pour le reste du monde, c’est encore un peu étrange…

« Les Français pourront voyager cet été » à l’étranger, affirme Jean-Baptiste Lemoyne, notre chef du tourisme au gouvernement. Certes et pour la France, aucun souci puisque, sauf incohérence (ce qui ne serait pas nouveau), bars, restaurants, bistrots devraient pouvoir accueillir en terrasse leurs hôtes. Va falloir que la météo se mette de la partie aussi.

La Grèce, toujours à la pointe du progrès, ouvre également ses frontières, ses îles et son ouzo. Chez nos professionnels, dans les agences de voyages, ça frémit… J’ai d’ailleurs constaté, me rendant dans la plus belle ville du monde, du temps où Dame Dalgo n’existait pas, quelque files d’attente devant une agence de voyages vers l’Avenue de l’Opéra.

J’ai aussi eu une pensée émue pour le nouveau président de l’Office de Tourisme de Paris, lequel va devoir faire preuve d’une sacrée opiniâtreté pour attirer les touristes étrangers dans cette pétaudière qu’est devenue notre belle capitale… Mais bon, chacun sa croix.

Dominique Gobert, éditorialiste

Digression effectuée, que fabrique donc le Quai d’Orsay et sa cellule des « Conseils aux voyageurs » ? Je cite, pour l’avoir consulté hier soir, vendredi (18h30), que « tous les déplacements de France vers l’étranger restent strictement déconseillés jusqu’à nouvel ordre ».

Alors que la Grèce, le Portugal, l’Espagne ouvrent ou s’apprêtent à ouvrir leurs portes aux vacanciers et aux touristes, comment voulez-vous que les agences de voyages se sentent suffisamment à l’aise pour proposer clubs, circuits et autres séjours, même vers des destinations européennes ?

Quant à Israël, lequel est désormais sans risques sanitaires, la folie humaine semble bloquer tout séjour de… loisir ou de détente ! Et c’est bien navrant.

Autre réflexion, le tourisme vers les Etats-Unis. En théorie, les agences peuvent vendre la destination, les TO spécialistes ont affuté leurs produits. De même d’ailleurs que l’Australie, destination intéressante en saison d’été. Sauf que, il faut que ces pays, de même que le Maroc par exemple ou la Tunisie soient déclarés « pays verts » … par qui ? Le Quai d’Orsay et ses « Conseils aux voyageurs », toujours à la pointe de l’actualité ?

> A lire aussi : Etats-Unis, Tunisie, Dom-Tom : doit-on réserver des voyages vers ces pays ?

Et si jamais une malheureuse agence vend la destination et que la décision de « mise au vert » ne soit pas prise, il faudra rembourser le voyageur fort marri ?

Quant à l’Outre-mer, destination vers laquelle les voyageurs américains sont les bienvenus, ça reste toujours sujet à « motif impérieux ». Pour le moment, notamment en Polynésie, les touristes français seront admis lorsque l’immunité collective sera atteinte.

C’est interdit aux Français mais pas aux Yankees ? On rêve.

Pour ce qui est du tourisme bleu-blanc-rouge, il reste encore quelques progrès à faire…

1 commentaire
  1. Zmirou dit

    Une honte que la Polynésie soit ouverte aux américains et non aix français…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique