Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : beau, pas beau, bobo ? Telle est la question…

Very interesting, comme on dit dans les congrès bilingues, ce qui était le cas à Hammamet chez Selectour, cette fin de semaine dernière. Et, au passage, un super bravo pour la ténacité, l’opiniâtreté de Laurent Bitbol…

Parce que, contre vents et marées, contre le risque sanitaire, contre la trahison de certains qui devaient venir et qui ne sont pas venus, contre les grincheux, les méchants, les jaloux, il a réussi à organiser ce congrès.

Et c’est beau !

Vous allez me demander, que vient faire cette référence au « beau » ? Tout simplement à cause de mon pote Rial, cet homme qui parle plus vite que son ombre de tout et de rien, philosophe convaincu, écolo indéfectible et qui nous a fait une remarquable disserte sur le « beau »

C’était passionnant, même si, comme d’habitude, nous ne sommes pas tout à fait d’accord sur certains points purement sémantiques. 

Dominique Gobert, éditorialiste

Or donc, après ces digressions, voici le propos qui va illustrer ce brillant édito.

Prenons par exemple, la venue en cette docte assemblée de l’ancien président Hollande. Ben, il a été brillant. Brillant et sympa. Il n’a pas esquivé ni les coups, ni les mauvaises réponses. Plutôt direct, drôle, il a bien soutenu devant une salle qui ne transpire pas sa passion pour la gauche française. Mais, lors du point presse organisé en Tunisie, le président s’est inquiété non seulement de cette montée plus brune de la politique française, de la déliquescence du PS. A tel point d’ailleurs que selon nos échanges, il ne me paraîtrait pas impossible que le bon François reprenne en main ce parti. Et, comme en plus, il nous a confié que son père avait monté une agence de voyages, c’est en quelque sorte, un copain, même s’il n’a jamais daigné inaugurer l’IFTM-Top Resa !

C’est beau aussi, non ?

Dans un autre ordre d’idée, Laurent Abitbol qui réclame à cors et à cris, auprès des transporteurs aériens, le retour à une commission décente pour les distributeurs. C’est beau !

Et, bien entendu, la réponse de Marc Rochet d’Air Caraïbes/French Bee, appuyé par ses confrères, renvoyant Abitbol dans ses 22 mètres (référence à Galthié, lui aussi orateur sympa à Selectour), consistant en un « va te faire voir ». C’est beau !

Et, le fin du fin, cette brillante histoire que je vous narre. Air France, comme on le sait, a bénéficié de juteuses et confortables aides durant cette crise covidesque de la part de l’Etat. Air France, alors que la plupart des salariés français étaient au chomdu technique, en a profité pour augmenter ses pilotes…

Lufthansa, pendant ce temps, a intégralement remboursé son prêt auprès de l’Etat allemand.

C’est… très beau !

1 commentaire
  1. Valérie Wally dit

    Très bon article, qui donne envie de rappeler la fameuse maxime de Wilde… La beauté est dans les yeux de celui qui regarde…

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique