Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : port du masque obligatoire à la Fête des Lumières de Lyon

C’est l’une des mesures prises par la préfecture pour encadrer l’évènement, qui devrait attirer dès mercredi plus d’un million de spectateurs.

« Le port du masque sera obligatoire sur la voie publique, notamment dans un contexte de foule dense », à l’intérieur d’un « périmètre sanitaire », détaille le préfet de région, Pascal Mailhos. Alors que l’édition 2020 avait été annulée en raison de la crise sanitaire, « un immense changement » autorise celle de cette année : « la vaccination », selon Pascal Mailhos. Et de rappeler que « 97,6% des personnes éligibles » au vaccin dans le Rhône « ont un schéma vaccinal complet ».

Pour éviter les « rassemblements » dans cette édition qui se déroulera tous les soirs jusqu’à samedi, la vente et la consommation ambulante de denrées alimentaires et boissons seront également interdites dans ce périmètre, recoupant majoritairement la presqu’île de Lyon. Un espace de restauration « barriéré » d’une jauge de 1 500 personnes et accessible sur présentation d’un pass sanitaire, sur une place de la rive gauche du Rhône.

1,8 million de visiteurs en 2019

Signalétique, messages sonores et médiateurs de la ville rappelleront également « la nécessité du port du masque », insiste le maire de Lyon, Grégory Doucet, rappelant que le Conseil de défense sanitaire du gouvernement avait donné son feu vert à cette manifestation « en toute connaissance de cause, sur la base du respect de ces conditions ».

« Nous avons souhaité maintenir » cette fête, car, « après presque deux ans de crise sanitaire », elle « a une action forte sur la santé mentale de tout un chacun », estime Grégory Doucet. « On a besoin de refaire corps, de nous retrouver, de retrouver la joie de célébrer ensemble ». Au lendemain matin de chaque soirée, un « point complet » sera fait sur les évènements de la veille et « on prendra les mesures d’adaptation nécessaires », prévient Pascal Mailhos, qui promet des contrôles « renforcés ».

Un millier de policiers et gendarmes et 470 agents d’entreprises de sécurité seront mobilisés pour cet évènement qui avait enregistré une fréquentation de 1,8 million de visiteurs lors de sa dernière édition, en 2019.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique