Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Tassili du Hoggar fermé par l’armée algérienne

Située au sud de Tamanrasset, ce haut lieu de la randonnée a été interdit pour raisons de sécurité. Certains réceptifs et TO continueraient pourtant à y envoyer des touristes.

Situation confuse dans le sud algérien. Sans l’annoncer officiellement, les forces armées du pays ont décidé, ces dernières semaines, de fermer l’accès du Tassili du Hoggar aux touristes. La décision aurait été prise suite à la libération, le 23 février, du Français Pierre Calmatte, qui avait été enlevé au Mali trois mois plus tôt. Cette libération s’est accompagnée, en contrepartie, de la remise en liberté par le gouvernement malien de plusieurs terroristes dans la zone frontalière entre le Mali et l’Algérie. Résultat : les agences réceptives algériennes n’ont plus le droit d’emmener des clients en trek dans cette zone. Sans en faire de publicité, plusieurs TO ont donc suspendu les départs vers cette région. « Nous n’emmenons plus nos clients au sud de Tamanrasset, reconnaît ainsi Maurice Freund, président de Point Afrique. En échange, nous les reportons sur l’Assekrem ou Djanet. » Plusieurs TO affirment cependant que certains de leurs confrères, sans les nommer, auraient continué d’envoyer leurs clients dans la zone, les réceptifs locaux fournissant aux autorités militaires de fausses déclarations d’itinéraires.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire