Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le ciel franco-algérien s’ouvre un peu plus

Les relations aériennes entre la France et l’Algérie se normalisent. Alors qu’elle avait été mise en sommeil en 1987, la coopération entre les deux pays est relancée grâce à la signature d’un nouvel accord aérien qui va permettre, entre autres, de développer les dessertes entre les deux pays. Cet accord officialise aussi la collaboration d’Air Algérie et d’Air France, qui a repris sa ligne Paris-Alger en 2003, après une interruption de neuf ans suite à une prise d’otage dans un Airbus sur l’aéroport algérois. Cette accord aérien est très moderne dans la mesure où il laisse la possibilité, grâce à des seuils de trafic, d’accueillir de nouvelles compagnies ou d’accroître les capacités qui étaient auparavant strictement contrôlées, explique Michel Wackenheim, directeur général de l’Aviation Civile française.
Dans les faits, cela va permettre aux deux compagnies françaises Air France et Aigle Azur de renforcer leurs fréquences. Air France, qui assure deux quotidiens Paris-Alger en codeshare avec Air Algérie, a annoncé qu’elle allait ouvrir dès cet été une nouvelle fréquence au départ de Roissy CDG. Nous devrions poursuivre le développement par l’ouverture d’un Paris/Orly-Oran direct en 2007 et nous discutons avec Air Algérie pour mettre en place une collaboration au départ de grandes villes de la province française, comme Lyon, a expliqué Jean-Cyril Spinetta, PDG d’Air France-KLM. De son côté, Aigle Azur devrait aussi ouvrir deux lignes Nice-Alger et Bordeaux-Alger (un vol hebdomadaire chacune) en codeshare avec Air Algérie.