Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le ciel américain se dégage

L’Imprimerie nationale devrait être en mesure de fournir mi-avril les premiers passeports biométriques réclamés par les autorités américaines.

Durement pénalisés par l’incapacité des autorités françaises à délivrer les passeports biométriques réclamés par les autorités américaines depuis le 26 octobre, les TO spécialistes des Etats-Unis (qui enregistrent depuis le début de l’année un recul de 35 % de leurs réservations) poussent un grand ouf de soulagement. Le ministère de l’Intérieur vient en effet d’engager des discussions avec l’Imprimerie nationale pour qu’elle fournisse lesdits passeports, à partir de la mi-avril.

Par cet épilogue, la Place Beauvau prend acte de l’arrêté du Conseil d’Etat qui, la semaine dernière, a confirmé la décision du tribunal administratif de Paris. Ce dernier avait ordonné, début janvier, la suspension de la fabrication des passeports biométriques par l’imprimeur privé Oberthur, estimant que cette tâche incombait à l’Imprimerie nationale.

C’est en octobre 2005 que le ministère de l’Intérieur avait accordé à Oberthur la fabrication de la puce et du volet personnalisation des passeports biométriques. Cette décision avait aussitôt suscité un tollé à l’Imprimerie nationale au motif que la loi du 31 décembre 1993 lui attribue le monopole de fabrication des documents sécurisés. Oberthur entend porter l’affaire devant la Commission européenne, dénonçant le monopole de l’Imprimerie nationale.

Malgré cette décision, la saison 2006 vers les Etats-Unis apparaît en partie compromise. René-Marc Chikli, président du Ceto, estime ainsi à 500 ME la perte de chiffre d’affaires liée au problème des passeports, perte qui ne sera que partiellement rattrapée.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique