Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le BAR s’oppose au futur terminal de Roissy-CDG

L’association, qui regroupe 70 compagnies aériennes opérant en France, rejette le choix du groupe ADP.

Dans un communiqué, BAR France (Board of Representative Airlines) précise sa position sur le projet du futur terminal de passagers de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. « Le Groupe ADP ne semble pas vouloir tenir compte des réserves, voire des oppositions exprimées par la majorité des opérateurs aériens lors des séances de présentation des deux modèles d’aérogare proposés », explique l’association.

BAR France « s’interroge sur les motifs d’une telle décision quand les éléments nécessaires à un consensus ne sont pas réunis, notamment ceux se rapportant au plan d’investissement en capital et la rentabilité du projet permettant le meilleur rapport qualité-prix pour les utilisateurs ». Rappelant que « le transport aérien est une des rares industries à financer la quasi-totalité des installations nécessaires à ses activités par les redevances aéronautiques acquittées par les compagnies et leurs passagers », BAR France aurait préféré une « consultation basée sur la transparence valorisant les contributions des compagnies aériennes, utilisateurs finaux des installations projetées ».

Des incertitudes opérationnelles

Regrettant une « décision prématurée », BAR France souligne que « beaucoup de questions restent en suspens en l’absence d’une quantification précise des éléments budgétaires nécessaires à cette réalisation, notamment ceux se rapportant  à l’analyse coûts-bénéfices qui n’a pas été transmise aux utilisateurs aériens ».

Par ailleurs, des incertitudes perdurent, selon lui, concernant les aspects opérationnels de stationnement des avions, leur circulation au sol, la questions de la ponctualité.

Pour terminer sa prise de position, « BAR France engage instamment le Groupe ADP à procéder à une réévaluation des options possibles pour offrir à ses clients utilisateurs, un projet privilégiant l’efficacité opérationnelle et la ponctualité des vols dans un cadre financièrement acceptable pour les compagnies aériennes ».

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique