Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La reprise passera-t-elle l’hiver ?

Un vent d’optimisme souffle sur cette rentrée, avec des ventes reparties à la hausse, en particulier pour l’Egypte et la République dominicaine. Mais, échaudés par plusieurs reprises éphémères dans le passé, les voyagistes préfèrent rester prudents.

Les plus prudents parlent de frémissement, de peur sans doute de s’attirer un nouveau coup du sort. Mais à interroger voyagistes et agences (voir aussi notre baromètre de la semaine page 22), il faut bien constater que les clients sont au rendez- vous de cette rentrée. Pour combien de temps ? C’est toute la question. Feu de paille, reprise technique de saison ou vrai rétablissement du marché…, il faudra attendre encore quelques semaines pour confirmer cette tendance.

Une chose est certaine, septembre et octobre ont redonné le moral à des professionnels du tourisme qui ont accumulé depuis le début de l’année plus de coups durs qu’en toute une décennie. Pour la première fois depuis longtemps, nous n’avons eu à déplorer aucune perturbation sociale, géopolitique, sanitaire, climatique. Pas de guerre, de grève ni d’épidémie…, ironise Didier Sanchez, directeur des ventes de Look Voyages. La bonne nouvelle, c’est que la répercussion sur l’activité a été immédiate. Le TO a ainsi enregistré le mois dernier une envolée de ses ventes de 25 %.

Et il n’est pas le seul à afficher des progressions à deux chiffres par rapport à un automne 2002 qui n’était déjà pas si mauvais que cela. Je reste vigilant, mais nous avons effectivement bien senti cette reprise en septembre, renchérit Philippe de Saint-Victor, directeur commercial de Jet tours, qui signale malgré tout une activité erratique, avec des jours avec et des jours sans. Les vacances de la Toussaint se sont très bien remplies, mais ce n’est pas forcément un bon indicateur car la demande excède toujours l’offre à cette période, tempère-t-il.

Chez Fram aussi, on confirme une accélération des prises de commande depuis Top Resa, d’autant plus encourageante qu’un nouvel opérateur est sur les rangs, faisant bien évidemment allusion à TUI France, qui ne souhaite pas pour l’instant commenter son démarrage. Il indique toutefois – ce qui est plutôt bon signe – qu’il procède à de nouveaux recrutements pour son service réservation.

L’optimisme est de rigueur chez Nouvelles Frontières

D’ailleurs, chez l’autre TO maison Nouvelles Frontières, tous les indicateurs sont au vert pour un hiver déjà budgété à + 10 %. Il y a certainement un effet de rattrapage, juge Christian Rochette, à la direction de la communication de NF. Mais nous sentons aussi une reprise de fond. Même optimisme de rigueur chez Kuoni, avec depuis trois à quatre semaines des ventes soutenues, à court terme, mais aussi à plus long terme, se félicite Floréal Gavalda, directeur du TO. Le premier trimestre 2004 est déjà bien garni. Nous tirons certainement les fruits de nos efforts avec une image rehaussée, des brochures repensées et des tarifs plus attractifs cet hiver grâce à la baisse du dollar.

Quelques destinations tirent plus particulièrement la couverture en cette rentrée. Tout d’abord l’Egypte. Le pays, qui avait été pénalisé par l’imminence d’un conflit en Irak l’hiver dernier, profite d’un climat géopolitique plus calme, mais aussi de la diversification de l’offre, plus uniquement cantonnée aux croisières. Certes, Etapes Nouvelles (qui annonce des prises de commande multipliées par deux sur l’hiver) attribue cette envolée en premier lieu à ses très bons tarifs. Nos prix ont baissé d’environ 15 %, constate Florian Vighier, directeur d’exploitation. Mais de nombreux opérateurs (Rev’ Vacances, STI Voyages, Fram, Kuoni…) constatent aussi des inscriptions pour de gros dossiers. Notre nouvelle production haut de gamme se vend bien, se réjouit Olivia Even, chez Rev’Vacances.

La République dominicaine toujours en tête des ventes

L’Egypte a survécu jusqu’à présent sous perfusion, à coup de promotions. Nous retrouvons avec plaisir une demande pour de beaux produits et beaucoup de voyages à la carte, remarque Floréal Gavalda. Chez STI Voyages, l’élan pour la destination est même jugé extraordinaire, avec un rythme de réservation de 180 passagers par jour actuellement. Nous sommes en avance de 65 % en chiffre d’affaires en novembre, de 218 % en décembre, avec des ventes qui se font de surcroît au prix brochure. Cela va nous permettre de rattraper un premier semestre médiocre, confie Tania Turini, directrice du développement.

Autre locomotive : la République dominicaine. Elle explose chez les généralistes et fait le bonheur des spécialistes. Je pariais sur une augmentation de 10 % et nos prises de réservation atteignent actuellement + 40 %, témoigne Patrice Caradec, directeur général de Vacances Air Transat, qui se réjouit aussi de la très forte poussée du Mexique. Mais, restons prudents, nous sommes en train d’engranger les dossiers les plus faciles, notamment ceux des vacances de Noël. Le retour de l’Asie prouve néanmoins que les Français ont vraiment envie de voyager. L’Inde et le Sri Lanka, épargnés par le SRAS, sont en plein boom. Les Maldives font le bonheur de Kuoni (qui a avancé son vol charter au 27 octobre avec de bons remplissages), d’Asia et de Nouvelles Frontières. Le marché répond également bien en Malaisie (600 passagers chez Rev’Vacances depuis juillet), comme au Vietnam (+14 % chez Asia). Thaïlande, Indonésie et Chine restent un peu à la traîne, mais Asia annonce des réservations sur le continent en hausse de 27 % par rapport à l’hiver dernier. En croisant les doigts pour que cela dure…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique