Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Birmanie durement touchée par Nargis

Le cyclone Nargis a ravagé ce week-end plusieurs régions de Birmanie faisant plus de 10.000 morts selon le bilan provisoire publié hier soir.

Le delta de l’Irrawaddy (au sud ouest) est la première région à avoir été touchée par le cyclone tard vendredi soir, avec des vents oscillant entre 190 et 240 km/h. Cinq grandes divisions administratives (Rangoun, Irrawaddy, Pegu, ainsi que les Etats Mon et Karen) ont été déclarées en état de catastrophe naturelle mais c’est le delta de l’Irrawaddy qui a le plus souffert. Plusieurs villages côtiers ont été réduits à néant. Des milliers d’habitations ont été détruites, des centaines d’arbres déracinés et de nombreuses routes entravées, ce qui a ralenti les secours. De nombreuses canalisations d’eau sont par ailleurs coupées. Le retour à la normale pourrait prendre un mois. Une pénurie de denrées alimentaires n’est pas exclue. L’aéroport international  de Rangoun a toutefois été rouvert hier. Les liaisons ferroviaires vers le Nord du pays (Mandalay) sont provisoirement suspendues. La Birmanie, gouvernée par des juntes militaires successives depuis 1962, est l’un des pays les plus pauvres d’Asie.
Dans une dernière minute publiée sur son site de Conseils aux Voyageurs, le Quai d’Orsay conseille de différer tous déplacements dans les régions touchées et précise que compte tenu de l’arrivée prochaine de la saison des pluies, des maladies épidémiques sont à craindre dans les zones concernées.
En octobre dernier, suite aux troubles politiques qui avaient agité le pays, la destination avait déjà été déconseillée et les ventes suspendues plusieurs semaines par les voyagistes membres du Ceto.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique