Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

French bee reliera Paris et New-York en juin 2020

La compagnie low cost frappe fort en ouvrant une ligne vers la Grosse Pomme, une destination déjà très concurrencée.

French bee annonce l’ouverture d’une liaison quotidienne entre Paris et New-York, à compter de juin 2020. Après l’ouverture d’une route vers San Francisco en mai 2018, la compagnie aérienne low cost étend son implantation en Amérique du Nord avec une destination prisée, notamment, de la clientèle loisirs.

A partir du 10 juin 2020, French bee reliera donc quotidiennement l’aéroport de Paris-Orly et celui de Newark Liberty International (New-York). Les vols partiront d’Orly 4 à 14h00 pour arriver à Newark à 16h15. Dans l’autre sens, l’avion quittera Newark à 18h15 pour atterrir à Orly à 07h30 le lendemain. Les vols seront opérés par un Airbus A350-900 neuf, dont la livraison est prévue pour juin 2020.

Chute des prix ?

« New York et Paris accueillent chaque année des millions de touristes français et américains. Ouvrir une deuxième destination nord-américaine permet d’asseoir le positionnement de French bee en tant que transporteur low fare incontournable entre la France et les Etats-Unis », justifie Marc Rochet, le président de French bee. Les billets seront mis en vente à compte du 18 septembre 2019, date à laquelle seront communiqués les prix de vente.

L’arrivée de French bee sur ce segment très concurrencé pourrait provoquer une chute des prix et redistribuer les cartes dans le ciel de l’Atlantique. Sur le segment du low-cost, la compagnie du groupe Dubreuil (Air Caraïbes) devra batailler avec Level et Norwegian, qui a néanmoins abandonné une ligne entre Orly et Newark. XL Airways a également investi ce segment avec des tarifs plus attractifs que les compagnies régulières. Air France a même lancé un tarif « light », sans bagage en soute, mais avec un repas à bord, pour attirer une clientèle habituée des trajets entre Paris et New-York.

French bee a l’habitude de redessiner les marchés sur les segments qu’elle investit. Entre Paris et La Réunion, par exemple, la compagnie a réussi à s’octroyer 20% des parts de marché. Au total, la compagnie prévoit de transporter près de 500 000 en 2019. Entre le 1er septembre 2018 et le 31 août 2019, son chiffre d’affaires s’établit à 119,8 millions d’euros (+37%) pour un résultat opérationnel de 1,7 million d’euros.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique