Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

France

L’an dernier, les Français ont été plus nombreux à utiliser une agence pour organiser leurs vacances dans l’Hexagone. Ce qui a profité aux TO.

Ce n’est plus à démontrer, la première destination touristique des Français, c’est la France ! Selon les chiffres publiés par la Direction du tourisme, 89,2 % des séjours de nos compatriotes se sont déroulés dans l’Hexagone en 2004. Mieux, outre une hausse de 8 % du nombre de séjours, il semble que les Français retrouvent le réflexe de passer par une agence de voyages lorsqu’ils partent en vacances en France. Ils ont été 8,4 % à le faire en 2004, contre 6,9 % en 2003 et 2,2 % en 2002.

Cette progression semble profiter aux tour-opérateurs spécialistes, comme Visit France (dont le nombre de clients a bondi de 31,7 %) et Transeurope (+ 12 %). Les TO classiques (+ 14,2 % pour Jet tours, + 6,2 % pour Fram ou + 2,5 % pour National Tours) ainsi que les hébergeurs (Lagrange Vacances affiche + 24 %) tirent également leur épingle du jeu. Ces résultats récompensent les efforts fournis par les voyagistes pour enrichir leur offre France avec des forfaits thématiques (gastronomie, randonnée…) et thalasso, ou en commercialisant de nouveaux produits comme les mobil-homes.

La France joue la fidélité

Ainsi, Jet tours parie sur les week-ends à thème dans des châteaux (avec Les Grandes Etapes françaises), les séjours gastronomiques dans les auberges Ducasse et sur les week-ends oenologie. Les vendeurs sont trop souvent réticents à vendre la France au prétexte que les prix des forfaits sont faibles, faute de transport aérien, regrette Godeleine Verin, directrice de production de Jet tours. Pourtant, l’Hexagone permet de recruter et de fidéliser des clients qui, la fois suivante, partiront à l’étranger.

Pour sa part, Thomas Cook ne consacre pas moins de 128 pages dans son catalogue France aux séjours en liberté. Au programme, hôtels, résidences, villas, séjours thématiques pour les passionnés d’équitation et de golf.

La montagne, l’un des points forts du Club Med dans l’Hexagone (avec encore l’ouverture d’un village à Chamonix en 2004), a fait aussi un grand retour dans les catalogues des tour-opérateurs en 2004. Chez Nouvelles Frontières, d’abord, qui a sorti une brochure Partez à la neige, de 110 pages, dont les deux tiers sont consacrés aux massifs français. Look Voyages, fort d’un accord avec les Hôtels du Soleil, a lui aussi risqué le défi. De même, Visit France a consacré pour la deuxième année l’ensemble de son catalogue Séjour en famille à la neige, en partenariat avec Vacanciel et les Hôtels du Soleil.

Si la Métropole a le vent en poupe, ce n’est en revanche pas le cas de la Corse qui, après avoir retrouvé la faveur des touristes entre 1997 et 2003, a replongé en 2004 avec une baisse de 7,5 % de la fréquentation. La concurrence de nouvelles destinations comme la Croatie est montrée du doigt, mais il semble aussi que l’île ait pâti des grèves à répétition de la SNCM et des difficultés de liaison hors saison estivale. Verdict : Nouvelles Frontières accuse une chute de 20 % du nombre de clients, tout comme le spécialiste Ollandini Voyages (- 21 % entre 2003 et 2004). Pour rebondir, le spécialiste a revu en 2005 ses prix à la baisse (jusqu’à 14 % de moins), y compris en haute saison.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique