Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

…et met Marmara-Etapes Nouvelles dans l’embarras

« Les passagers du TO en provenance et à destination de la Turquie, voyageant sur la compagnie aérienne turque Onur Air ont subi ce week-end des « retards de 6h à 8h ». »

Le PDG du groupe Marmara Hervé Vighier, était à Roissy hier pour prendre connaissance de la situation après l’interdiction de la compagnie aérienne turque Onur Air. Je ne porte pas de jugement sur cette décision d’interdiction, a-t-il expliqué à l’AFP, tout en précisant qu’il trouvait inadmissible, sur le plan formel, d’être prévenu à 18H00, vendredi, alors que la décision de la direction générale de l’aviation civile française, qui faisait suite à celle de ses homologues allemande, hollandaise et suisse, prenait effet quatre heures plus tard.

Hervé Vighier a par ailleurs indiqué que Marmara travaillait depuis 10 ans avec Onur Air et que le groupe n’avait pour sa part jamais eu de problème avec cette compagnie.

 

Il a indiqué que les touristes français en provenance et à destination de la Turquie, voyageant sur la compagnie aérienne turque Onur Air subiraient des retards de 6h à 8h.

 

 En période de basse saison, comme actuellement, Marmara affrète 35 vols par semaine, soit quelque 6 000 passagers dans les deux sens. Pour la seule journée d’hier, sept vols étaient programmés.  L’estimation pour l’ensemble des tour-opérateurs français est de 10.000 passagers cette semaine.

Pour acheminer et ramener ses clients, Marmara a fait appel à d’autres compagnies. Nous avons affrêté des avions des compagnies charter françaises Star Airline, Blue Line, Air Med et Aigle Azur ».

On a quasiment réglé le problème jusqu’à mercredi », expliqué Hervé Vighier mais « cela  représente un énorme surcoût parce que les compagnies qu’on affrète au dernier moment ne font pas les meilleurs prix.

 

Le ministre turc des transports, Binali Yildirim, a, pour sa part, qualifié le différend de problème technique devant être résolu lundi lors d’une réunion entre responsables de l’aviation civile turque, néerlandaise et allemande aux Pays-Bas.
A Ankara, le vice-président d’Onur Air, Shabettin Bolukcu, a déclaré que l’interdiction de vol prononcée par les autorités néerlandaises, allemandes, suisses et françaises avait affecté jusqu’à présent quelque 50 000 passagers.Les raisons de sécurité invoquées sont injustes, a-t-il estimé. Nous n’autoriserions pas nous-mêmes un avion à voler s’il y avait un quelconque défaut.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique