Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Empreinte a gagné sa légitimité au Mexique

Le tour-opérateur, qui a multiplié les opérations en faveur du Mexique, se positionne désormais comme l’un des spécialistes de la destination.

« Tout ce qu’on a fait pour le Mexique a porté ses fruits », se réjouit Nicolas Ivaldi, le directeur commercial d’Empreinte. Le succès des deux éductours (L’Echappée Maya) et de différentes offres promotionnelles (Fiesta Maya) aura permis au TO de faire partir 1450 personnes au Mexique cette année, soit 300 de plus que l’année dernière.

Dans les performances d’Empreinte, le Mexique pèse désormais autant que Cuba, une autre spécialité de la maison. Empreinte a constaté une croissance de 30% vers l’île révolutionnaire, tant en volume d’affaires qu’en nombre de clients. Et ce alors même que Cuba pâtit d’un rapport qualité/prix inégal auprès des pros du tourisme en France. « C’est le contexte cubain qui veut ça. Mais ça fonctionne, à condition d’avoir des gardes-fous dans le pays et de savoir s’adapter au jour le jour. Nous avons diminué notre SAV de 30% à Cuba cette année » précise Nicolas Ivaldi.

Le Costa Rica très demandé

Empreinte, qui opère aussi largement en République Dominicaine, a également pu compter sur quelques surprises. « Le Costa Rica a fait 400 pax en individuel, pour nous, c’est beaucoup. Le Brésil nous a aussi étonné, après une année 2017 difficile suite aux Jeux Olympiques de Rio. Il est très demandé en sur-mesure », détaille Nicolas Ivaldi. Des relais de croissance intéressants pour le voyagiste, qui compte tout de même capitaliser sur ses plus gros succès.

« Les performances du Mexique montrent que le travail commercial a été fait. On ne s’arrêtera pas là : L’Echappée Maya aura droit à une 3e édition, c’est confirmé. On organisera aussi d’autres éductours (Costa Rica en octobre), des roadshows, … Deux commerciaux vont également renforcer notre équipe pour la région parisienne ».

Une année dynamique pour Empreinte donc, qui devrait enregistrer un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros, en croissance (+23%), après 2 années consécutives de baisse. « Malgré la nouvelle concurrence, et notamment au Mexique, Empreinte répond présent », conclut Nicolas Ivaldi.