Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Directours : haro sur les dérives du Web 2.0

Michel-Yves Labbé, PDG de Directours, met en garde les internautes contre la « forme la plus avancée du mensonge », l’Advertposting.

Petite devinette de Michel-Yves Labbé, le patron charismatique de Directours, dans sa newsletter : quelle est la dernière nouveauté en matière de marketing ? Formulée autrement : connaissez-vous la forme la plus avancée du mensonge ? Réponse très sérieuse du TO : elle se nomme l’Advertposting, une méthode qui consiste à utiliser le web 2.0 (au demeurant très pertinent pour des blogs, forums et autres avis de consommateurs) afin de faire passer des messages… Ou plutôt des mensonges. « On ne dit pas que tout est faux sur l’Internet mais tout n’est pas vrai et l’advertposting se développe à vitesse grand V ».

A l’origine de cette dérive du web communautaire, il y a pour chaque entreprise la volonté d’avoir bonne presse, surtout dans les réponses de Google. Si une entreprise souhaite qu’on dise du bien de ses produits sur la Toile, il lui suffit de s’offrir les services d’une agence d’« advertposting ». Ce type d’agence recrute des personnes qui savent employer le langage imagé, populaire, le tout assaisonné de « fôtes d’orthographe », explique Michel-Yves Labbé. Autant de mauvais exercices de style pour convaincre l’internaute crédule de la sincérité de mails dithyrambiques écrits par des consommateurs, façon blog. Et Michel-Yves Labbé de donner des exemples : « Ouais c’est super. J’ai adoré. Quel kif ce séjour aux Maldives… » Ou bien, en réponse à un internaute mécontent : « Comment toi, Jean Pascal, t’as pu être déçu ? nous on était super content. D’ailleurs on est toujours super content avec Dugenou Voyages. Ca le fait ; » « A tel point que, lorsque vous montrez les témoignages des clients Directours sur le site à un publicitaire, il a un léger sourire en coin. Genre : on ne me la fait pas ». A bon entendeur salut.