Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : deux nouvelles grèves prévues en avril

Les syndicats ont lancé un nouvel appel à la grève pour les 3 et 7 avril, poursuivant ainsi le bras de fer avec la direction pour obtenir la revalorisation des salaires.

carnet de l'entreprise

carnet de l'entreprise

Coup de pression supplémentaire sur la direction d’Air France. Lundi, un nouvel appel à la grève a été lancé par onze syndicats, tous métiers confondus, pour les 3 et 7 avril. Deux nouvelles dates qui viennent s’ajouter à l’arrêt de travail d’ores et déjà annoncé pour vendredi 30 mars.

« Nous allons durcir le rythme des mouvements » face à une direction qui, « en n’apportant aucune réponse concrète » aux revendications exprimées les 22 février et 23 mars, « campe sur ses positions et cherche la division », indiquent dans un communiqué les organisations de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d’hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD). Le syndicats demandent “une augmentation générale de 6% des grilles de salaire afin de rattraper l’inflation”, la dernière augmentation générale datant de 2011. Une demande que la direction d’Air France a retoqué dès le 14 mars, arguant que « la situation économique et financière de la compagnie » rend cette augmentation générale « impossible sans compromettre sa stratégie de croissance, d’investissement et de reprise des embauches. »

Le 3 avril, journée noire

Pour 2018, la direction a en ce sens décidé d’appliquer unilatéralement une augmentation générale de 1% en deux temps, assortie d’une enveloppe d’augmentations individuelles (primes, promotions, ancienneté…) de 1,4% pour les seules personnes au sol. Des mesures que les syndicats jugent insuffisantes.

Une journée noire s’annonce donc dans le transport le 3 avril, date à laquelle un mouvement de grève perlée doit débuter à la SNCF, occasionnant deux jours d’arrêt de travail sur cinq, jusqu’au 28 juin. Le même jour, Sud-Rail lancera de son côté une grève illimitée, reconductible par 24 heures.

carnet de l'entreprise

carnet de l'entreprise