Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Afat Voyages s’affirme sur le voyage d’affaires

Le réseau a organisé ses 2e forces de ventes voyages d’affaires à Madrid du 4 au 6 juillet. L’occasion de présenter aux participants les outils techniques qui leur permettront de mener la bataille sur le marché des PME.

 

Afat Voyages se bat pour rester performant sur le marché des PME. Le réseau volontaire a réunit une centaine de participants lors de ses 2e forces de vente consacrées au voyage d’affaires, du 4 au 6 juillet, à Madrid. « Carlson Wagonlit Travel et American Express voyages d’affaires (qui vient de créer le réseau Avexia, ndlr) reviennent dans le secteur des PME avec plus d’agressivité. Pour rester performants nous devons proposer à nos clients des Self Booking Tool (SBT). Ces outils ne sont accessibles que s’ils sont mutualisés » explique Jean-Pierre Mas, président du réseau. C’est pourquoi le réseau a renouvelé son contrat avec le fournisseur KDS, qui met à sa disposition un outil spécifique. Les administrateurs du réseau ont donc tenté de convaincre les adhérents d’adopter cette technologie lors des forces de ventes. Encore peu d’agences connaissent cette technologie. Selon une étude présentée lors des ateliers, seules 2 agences sur 5 formalisent les engagements de services et la politique voyage d’une entreprise, une sur 5 fournit un tableau de bord ou définit des objectifs avec son client, met en avant les outils en ligne, utilise une enquête de satisfaction client, un outil CRM ou un SBT. L’adaptation est donc urgente, d’autant que les entreprises réduisent leurs budgets et que la concurrence est plus rude.

« La clientèle affaires a dégradé son confort. En effet, le nombre de billets émis par le BSP France a augmenté de 6,4% alors que le prix moyen a diminué de 1,5% sur la même période. Cela signifie que les billets sont achetés dans des classes inférieures. Nous sommes le plus souvent payés à l’acte, donc la baisse des prix n’est pas un problème en soi. Mais le fait que la clientèle affaires rogne sur le confort est un signal d’alarme. Cela veut dire que les entreprises essayeront ensuite de réduire les frais agences. On s’attend à des renégociations de contrats et des appels d’offre. Il faut donc rapidement augmenter notre service et le valoriser auprès de nos clients » conclut Jean-Pierre Mas.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique