Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyage aux Etats-Unis : les compagnies européennes demandent une « date précise »

L’annonce de la réouverture des frontières des Etats-Unis a été faite il y a 3 semaines. Compagnies et passagers n’ont toujours pas la date exacte.

Les compagnies aériennes européennes ont appelé mercredi les autorités américaines à fournir une « date précise » de réouverture des frontières des Etats-Unis aux passagers vaccinés du Vieux continent, ainsi qu’à oeuvrer à une harmonisation de la liste des vaccins reconnus. L’administration du président Joe Biden a annoncé le 20 septembre que les frontières américaines rouvriraient aux passagers vaccinés notamment en provenance des pays de l’Union européenne à partir du mois de novembre.

Mais la date de la réouverture des frontières après 18 mois de restrictions n’a pas encore été dévoilée, a souligné l’association des compagnies aériennes européennes Airlines for Europe (A4E) dans un communiqué à l’occasion d’une rencontre de dirigeants du secteur à Bruxelles. « Pour faire en sorte que les compagnies aériennes puissent être totalement prêtes, il faut qu’une date précise soit donnée de toute urgence », selon A4E.

L’association a également réclamé un « alignement des règles de voyage concernant les personnes vaccinées, et la reconnaissance par les Etats-Unis des certificats de vaccination numériques en possession des voyageurs européens ». « Une approche commune est fondamentale pour clarifier la situation et susciter la confiance des passagers », a remarqué le directeur exécutif d’A4E, Thomas Reynaert, cité dans le communiqué.

Les Etats-Unis : 40% du chiffre d’affaires d’Air France

Les compagnies européennes, en particulier les entreprises « historiques » comme Air France, KLM ou Lufthansa, se sont vues privées de recettes substantielles à la suite de la fermeture des frontières américaines, l’axe nord-atlantique représentant par exemple 40% du chiffre d’affaires d’Air France.

Thomas Reynaert a aussi évoqué une autre pierre d’achoppement, celle de la reconnaissance des vaccins. Washington, par exemple, n’a toujours pas approuvé le vaccin d’AstraZeneca, et ceux qui l’ont reçu ne peuvent donc pas voyager librement outre-Atlantique. « Nous avons exhorté les autorités américaines à utiliser la liste des vaccins approuvés par l’Organisation mondiale de la santé comme base de travail pour de futures discussions, et nous pensons qu’un accord sur une approche cohérente pourra être conclu dans les prochaines semaines », selon le dirigeant d’A4E.

Concernant l’Europe, l’association a souhaité que les différents pays du bloc développent rapidement des outils technologiques pour « faciliter la vérification des certificats de vaccination dans le cadre de l’enregistrement en ligne habituel des passagers, ce qui assurerait une expérience de voyage plus fluide tout en réduisant les vérifications manuelles à l’aéroport », source de délais.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique