Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Réouverture des Etats-Unis : une date pour bientôt ?

Trois semaines après l’annonce de la réouverture des frontières, voyageurs et pros ne savent toujours à partir de quand les voyages seront réellement possibles.

Les Etats-Unis savent décidément entretenir le suspens. Après avoir annoncé la réouverture des frontières pour le mois de novembre, c’est toujours le grand flou au sujet de la date précise à laquelle les restrictions seront levées pour les voyageurs vaccinés. Aucune information officielle n’est pour le moment venue confirmer la date du 1er novembre évoquée initialement. Du côté de l’OT des Etats-Unis en France, on est toujours dans l’expectative, malgré plusieurs relances auprès des autorités américaines. Et on invite à prendre les informations qui circulent avec la plus grande prudence. « Nous sommes en communication directe avec l’Ambassade et Washington et nous nous gardons bien de lancer des rumeurs, nous attendons les informations officielles. Nous sommes surtout là pour préparer la saison estivale et tant mieux si le ciel aérien est ouvert pour Noël », commente Geoffrey Duval, le président de l’OT.

Cette nuit, de nouvelles annonces ont toutefois envoyé quelques signaux encourageants. Les Etats-Unis ouvriront en effet « début novembre » leurs frontières terrestres avec le Mexique et le Canada, également aux visiteurs vaccinés, a déclaré dans la nuit de mardi à mercredi un haut responsable de la Maison Blanche. Celui-ci a assuré, lors d’une conférence téléphonique, que la date précise d’entrée en vigueur du nouveau dispositif serait connue « très prochainement » pour ces voyages par voie terrestre, tout comme pour les voyages internationaux par avion, pour lesquels l’obligation vaccinale avait été annoncée le 20 septembre dernier. « Cela ira ensemble », selon la source de la Maison Blanche.

Finaliser la procédure pour l’aérien

Pour ce qui concerne le franchissement terrestre des frontières, la source a fait savoir que le nouveau système serait mis en place en « deux phases ».

Dans un premier temps, les vaccins seront requis pour les voyages « non-essentiels », par exemple faire du tourisme ou rendre visite à de la famille, mais l’obligation vaccinale ne s’appliquera pas aux voyages jugés « essentiels », qui ont toujours été autorisés.

Dans un second temps, à partir de « début janvier » 2022, tous les voyageurs, quels que soient leurs motifs, devront être pleinement vaccinés.

Interrogé sur les vaccins qui permettront d’entrer sur le territoire, le haut responsable s’est référé à des indications récentes des autorités sanitaires américaines. Les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique, ont « fait savoir aux compagnies aériennes que tous les vaccins approuvés par la FDA (l’Agence américaine du médicament) et l’Organisation mondiale de la santé seraient acceptés pour les voyages par avion. »

« J’anticipe que ce sera la même chose pour les voyages terrestres », a dit le haut responsable, précisant que dans ce cas le vaccin AstraZeneca, qui n’est pas administré aux Etats-Unis, serait admis.

Pour ce qui concerne le transport aérien, le haut responsable a fait savoir que l’administration Biden devait encore finaliser la procédure, en particulier tout ce qui concerne le traçage des personnes entrant sur le territoire, et les tests qui seront pratiqués sur les voyageurs.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique