Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Château de Versailles : le zoo de Louis XIV ressuscite !

On ne le savait pas forcément, mais de nombreux animaux, domestiques ou sauvages, étaient hébergés à Versailles. Depuis quelques jours, une exposition ressuscite les « animaux du Roi » au Château de Versailles.

C’étaient les Animaux du Roi : chiens, chats, chevaux mais aussi coatis, casoars d’Indonésie, tigres, gazelles, singes ou éléphants étaient rassemblés dans le zoo créé par Louis le Quatorzième. Jusqu’au 22 février prochain, une exposition, « Les Animaux du Roi », ressuscite pour la première fois la mythique ménagerie de Versailles, construite à partir de 1663 sous le règne de Louis XIV.

L’exposition retrace l’histoire de ce zoo, fourmillant de pélicans, poules sultanes, autruches, perroquets et panthères, souvent offerts en cadeau aux rois de France.

« Dès sa création, expliquent les commissaires de l’exposition, le château de Versailles a favorisé le développement d’un nouveau rapport au monde animal. À la Cour s’est même développée une farouche résistance à la théorie cartésienne des animaux-machines : dans le palais des rois de France, on n’a jamais douté que les animaux avaient une âme ».

Plus de 2000 chevaux!

Parmi les animaux qui peuplent la cour, en dehors de la ménagerie, et dont l’exposition raconte aussi l’histoire, les chevaux, plus de 2000 au total, au cœur de la vie quotidienne et des grandes cérémonies royales, répartis entre la grande écurie (chevaux de chasse et de guerre) et la petite (chevaux de trait et de selle). 

L’exposition s’intéresse enfin à la puissance symbolique et à la signification politique des animaux sous la monarchie : dans le bosquet de la Renommée, célèbre bassin situé dans le parc du château de Versailles, le coq français surmonte l’Europe dans un bas-relief ; dans les décors de la galerie des Glaces et du salon de la Guerre, l’aigle est l’animal héraldique du Saint Empire germanique, le lion celui de l’Espagne et des Province-Unies, nations ennemies de la France, tandis que le paon figure la vanité anglaise.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique