Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

TUI reprend 3 anciens villages du Club Med

Sous la marque Marmara, TUI France mise sur 3 anciens villages du Club Med, deux cet hiver à Plagne 2000 et Arc 2000, et le dernier pour l’été 2022 près de Calvi en Corse. Un triplé destiné à développer ses ventes en France.

Evolution de ce monde post-Covid, TUI mise plus que jamais sur la France. Parmi ses cinq nouveaux clubs Marmara programmés pour l’hiver 2021-2022 deux sont en effet situés dans l’Hexagone et plus particulièrement dans les Alpes avec Plagne 2000 et Les Arcs Altitude. Ces deux anciens villages du Club Med seront partagés pour la saison hiver avec mmv.

Surtout, TUI prépare déjà la prochaine saison été en s’engageant sur les 297 chambres du Sant’Ambroggio situées près de Calvi en Corse, là encore un ancien village du Club Méditerranée. « Exploité de mi-avril à fin septembre 2022, ce sera le deuxième plus gros club Marmara après le Doreta Beach à Rhodes », confie Christophe Fuss, le directeur général adjoint de TUI France. Pour se faire, les propriétaires de l’établissement vont investir 7 millions d’euros dans des travaux de rénovation au cours des deux prochaines saisons hiver. « La clim sera installée dans les chambres et au restaurant, la plage piscine agrandie tout comme la terrasse du restaurant. Le théâtre repensé et un bar créé sur la plage », énumère Christophe Fuss. Cette entrée du Sant’Ambrioggio en production fait que l’actuel club Marmara le Grand Bleu près d’Ajaccio passera sous la marque Lookéa pour la saison Eté 2022.

Dirk Van Holsbeke, directeur général de TUI France, Christophe Fuss, DG Adjoint et Grégory Gérard, responsable Circuits Nouvelles Frontières

La France également en circuit chez Nouvelles Frontières

En attendant, TUI aborde la saison hiver avec 23 clubs dont 8 nouveautés : 3 clubs Exploréa chez Lookea (Oman, Costa Rica et Mexique) et 5 clubs pour Marmara (Sénégal, République dominicaine, Finlande et les Alpes). Concernant Nouvelles Frontières, les brochures Circuits accompagnés et Autotours et circuits privés affichent 276 itinéraires sur une centaine de destination.

En nouveauté un combiné Arabie Saoudite-Jordanie, l’Albanie, l’Ouganda, la République Tchèque et, là aussi, la France avec un Béarn-Pays Basque. « Nous développons l’Hexagone depuis le covid avec ce cinquième circuit France », réaffirme Christophe Fuss. Le groupe espère réaliser quelque 40 000 clients sur la saison Hiver. « Nous espérons qu’une dynamique se fasse jour rapidement. Le démarrage est toutefois bon sur les Canaries et la Rep Dom, des valeurs sures, ainsi que sur le Sénégal et la Finlande avec respectivement Les Filaos et le club Ivalo, des établissements connus de la distribution », conclut-il. Les grands absents dans les ventes restent toutefois le Maroc et la Tunisie.

___________________________________________________

« Le nouveau TUI » remet ses marques TO au cœur de sa stratégie

« Par leur histoire et leur notoriété, Nouvelles Frontières, Lookéa, Marmara, sont des marques imbattables sur le marché français. Et notre priorité de développement sur le marché français dans le nouveau TUI que nous mettons en place en France. TUI devient la marque de services du groupe, avant le départ par la distribution dans les agences à nos couleurs, à destination avec nos représentants et au retour grâce à la fidélisation », a expliqué Dirk Van Holsbeke, le directeur général de TUI en France, lors de cette rencontre au salon IFTM. Et de préciser : « TUI Group veut rester en France car c’est un marché important sur le continent mais cela ne veut pas dire que le groupe a vocation à rester l’actionnaire majoritaire ». Les négociations sont toutefois arrêtées actuellement avec le groupe Marietton de Laurent Abitbol nous a-t-il confié. « TUI France a les moyens de développer son business de façon indépendante. La crise du covid a permis de chercher une autre orientation [que la cession] pour la compagnie en France. Mais pour continuer la course en tête face à nos concurrents, TUI doit former les agents de voyages pour expliquer le concept de nos clubs. Car non tous les clubs proposés par les TO en France ne sont pas identiques et nos clients le savent », souligne le dirigeant.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique