Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Selectour : un nouveau site web et une appli mobile en 2019

Comment amener les internautes en agences de voyages, puis les fidéliser ? C’est tout l’enjeu des nombreux chantiers sur lesquels le réseau Selectour travaille cette année.

Pas évident de fédérer 850 agences de voyages indépendantes autour de projets communs sur Internet. C’est pourtant l’un des défis de Pierre Lecat, directeur digital et marketing de Selectour, qui planche sur plusieurs grands chantiers 2019.

Un site plus haut de gamme

Le premier chantier, c’est un nouveau site web qui sera « plus haut de gamme » avec les agences au cœur du parcours client, a souligné Pierre Lecat, lors de la conférence Next Tourisme aujourd’hui à Paris. La navigation sera revisitée, afin de cibler deux types de prospects : ceux qui ont un projet précis de voyage en tête, et ceux qui sont en quête d’inspiration. Le site actuel, qui génère « plusieurs centaines de milliers de visites par mois », ne répond pas à cette deuxième typologie d’individus. Aujourd’hui, l’internaute « rentre par le prix », ce qui ne satisfait plus la coopérative. Des articles sur les destinations seront aussi publiés, afin d’améliorer le référencement naturel et donner des idées.

Contrairement à une agence en ligne, Selectour.com ne se donne pas pour objectif de vendre à tout prix, mais bien de rediriger le trafic vers les points de vente physiques. « Une petite part des internautes commandent sur le site. Mais ce n’est pas notre vocation, nous n’allons pas challenger les pure players. Nous voulons valoriser l’expertise de chaque agence, pour mieux conseiller les clients. » S’agissant de l’espace client, permettant à un client de retrouver son dossier et ses informations dans une approche omnicanal, il ne peut et ne pourra fonctionner que si son agence participe à la base de données mutualisée du réseau.

Convaincre les agences de partager la data

Pour que le site monte en puissance, il faudrait que cette base de données mutualisée – permettant le partage d’informations incluant les comptes clients entre le siège et les agences – monte également en puissance. Or trois ans environ après son lancement, « seulement » un tiers des adhérents ont décidé de la rejoindre. Difficile de motiver des distributeurs indépendants à partager la donnée, ce qui est tout à fait compréhensible.

Pour Pierre Lecat, Selectour n’a pas encore su prouver l’utilité d’adhérer à la base de données mais le fera dans les prochains mois. Comment ? En exploitant cette data, connectée à une Data Management Platform (DMP), avec Ysance. « Les actions liées à cette base de données mutualisée vont arriver entre l’été et la fin de l’année. L’objectif de notre DMP, c’est de commencer à segmenter toute notre base clients, et de faire ensuite de la personnalisation sur le site ou par l’e-mailing. Aujourd’hui, les newsletters sont généralistes et basiques. Demain, l’objectif est de les adapter en fonction de critères comme le lieu de résidence, du produit, du budget.

Une appli tourisme dans les cartons

En attendant, Selectour prépare aussi une application loisirs pour cet été, en complément de l’application actuelle tournée vers les voyageurs d’affaires. « Ce sera un carnet de voyage amélioré, où le client retrouvera des informations sur son vol et sur la destination incluant des cartes accessibles offline. Il pourra aussi acheter des pass pour des activités ou des musées, ou encore tchater en temps réel avec son conseiller ».  A condition, bien sûr, que son agence aient partagé au préalable ses coordonnées…

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique