Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Safir Maroc sort de sa réserve

Safir Maroc fêtera bientôt ses dix ans d’existence. L’occasion pour le TO de sortir enfin de l’ombre, avec une campagne de publicité et un éductour.

Le Maroc, rien que le Maroc mais tout le Maroc… Créé en novembre 1995, Safir Maroc n’a pas changé de cap depuis dix ans. Et continue d’affirmer, malgré la concurrence toujours plus vive vers le royaume chérifien, sa spécificité. Il faut dire que l’entreprise a des attaches solides. Karim Berred, le jeune PDG trentenaire, est marocain et travaille main dans la main avec Maghreb Tours, le réceptif installé à Marrakech que dirige son frère. Une affaire de famille, qui garantit approche sur mesure et traitement personnalisé.

Nice et le sud de la France sur la ligne de départ

Safir Maroc revendique une production plutôt haut de gamme, orientée vers les séjours à la carte, avec une sélection de thématiques et d’hébergements, qui est riche et souvent originale. La brochure de 145 pages décline circuits, autotours et combinés ainsi que neuf formules évasion (trekking, VTT, randonnée équestre, méharée à dromadaire, initiation au 4 X 4…).

Revendu essentiellement par les indépendants, Safir Maroc a longtemps cultivé la discrétion. Le TO sort aujourd’hui enfin de sa réserve, à travers une campagne de publicité réalisée en partenariat avec l’Office du tourisme marocain. Désireux de développer ses ventes au départ du sud de la France, il s’affiche également sur le site de l’aéroport de Nice www.plaisirdepartir.com et renforce sa présence en PACA.

Pour « gagner en notoriété », Safir, adhérent de l’APS depuis mars dernier, organisera par ailleurs début juin un premier éductour, réunissant une trentaine d’agences, en collaboration avec Royal Air Maroc.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique