Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Royal Tours au firmament

Les ventes du tour-opérateur ont progressé de 63 % cette année, tirées par la forte demande pour le Maroc. Il lance le Cap-Vert cet hiver.

C’est un tour-opérateur en pleine forme que va diriger Mehdi Chaoui. Le fils d’Ali Chaoui, le fondateur de Royal Tours, vient de prendre les rênes de l’entreprise, avec la ferme intention de faire aussi bien que son père. Pour son exercice 2005, qui s’achève fin octobre, le voyagiste réalisera un chiffre d’affaires de 47 ME (+63 % par rapport à 2004), pour 58 400 passagers (36 060 l’an dernier).

Royal Tours, qui a dégagé un bénéfice d’environ 90 000 E en 2004, devrait être à nouveau bénéficiaire cette année. Ces résultats sont le fruit de la forte demande pour le Maroc. Nous sommes devenus le quatrième TO au royaume chérifien en nombre de forfaits vendus, devant Jet tours , affirme Ali Chaoui. C’est aussi la conséquence d’un positionnement réussi, sur un créneau moyen/haut de gamme. Le prix moyen du forfait dépasse ainsi les 800 E.

Fort d’une production hiver multipliant les nouveautés (affrètement d’un vol Europe Airpost pour Marrakech chaque semaine à compter du 18 décembre, allotements sur Air France…), et d’un référencement par l’Alliance.T, Royal Tours espère une croissance d’au moins 35 % en 2006. Le Maroc constitue toujours le fer de lance de sa production, mais le TO entend poursuivre son développement en Tunisie et au Sénégal et compte sur le lancement du Cap-Vert, avec un objectif de 500 clients pour la première année. En attendant l’ouverture d’un hôtel-club de 200 chambres à Marrakech, en décembre 2006.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique