Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Passeport sanitaire : bientôt la création d’une mission spéciale auprès du gouvernement ?

La députée Pascale Fontenel-Personne appelle à la création d’une mission spéciale auprès du gouvernement “pour l’élaboration de ce document dans un souci d’anticipation de la relance des échanges internationaux”.

Dans une interview accordée à nos confrères de franceinfo, la députée Pascale Fontenel-Personne, a expliqué vouloir porter le dossier du passeport sanitaire auprès du gouvernement. Pascale Fontenel-Personne lui aurait ainsi demandé de lui confier “un mandat ou une mission pour explorer toutes les options”. Une mission qui aurait pour objectif de constituer un cadre légal, éthique et efficace pour la création rapide d’un document qui demain permettra la libre circulation sur et en dehors du territoire français, ainsi que la réouverture de nos cafés, hôtel, restaurants, discothèques et lieux de rencontres, lieux de culture et de loisirs, qui manquent tant à nos concitoyens”, explique la députée dans un communiqué diffusé le 10 février.

D’après l’article de franceinfo, beaucoup de contributions remontent déjà jusqu’au bureau de la députée, également coprésidente du groupe d’étude Valorisation des activités touristiques. “J’ai de quoi alimenter les cabinets du Premier ministre, des Affaires étrangères et de la Santé”, fait ainsi savoir la députée Modem, qui affirme que l’exécutif dit “pourquoi pas”. Des échanges ont déjà eu lieu entre l’élue et des responsables de la Santé, ajoute le site d’information. « Nous ne sommes pas opposés à la création de cette mission pour y voir plus clair et s’organiser au mieux quelle que soit la décision ensuite », a confié à Franceinfo un conseiller du gouvernement.

Le gouvernement opposé au passeport vaccinal

Si elle devait voir le jour, cette mission porterait donc bien sur le passeport ou certificat sanitaire, pouvant attester d’une vaccination mais aussi d’un test PCR ou du fait qu’une personne a déjà contracté le virus grâce à la présence d’anticorps, et non pas sur un passeport vaccinal, s’appuyant sur le seul vaccin, auquel le gouvernement a déjà réaffirmé à plusieurs reprises son opposition. Notamment par les voix de Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, ou de la ministre de la culture Roselyne Bachelot.

Dans le secteur du tourisme, le principe d’un passeport sanitaire est également défendu par le Seto et les EdV, qui lui ont consacré un long plaidoyer dans un communiqué diffusé jeudi matin. « Ça fait juste six mois qu’on le propose nous les professionnels et mieux même, un certificat sanitaire numérique qui intègre toutes vos données sanitaires, vaccination, tests, sérologie, etc le tout avec une protection des données étanches. Plusieurs pays l’utilisent déjà… », tweettait jeudi Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du Monde.

Alors que les projets de passeports sanitaires et/ou vaccinaux se multiplient dans différents pays, et à mesure que les campagnes de vaccination progressent, la question semble en tout cas se poser avec chaque jour plus en plus d’insistance.

A lire aussi :

1 commentaire
  1. Bertrand dit

    Le plus gros problème est la lourdeur de notre administration gouvernementale !!! Il y aura un passeport quand toutes nos structures touristiques seront au fond du trou, donc trop tardivement.
    Pour aller dans certain pays il faut être vacciné, entre autre, contre la fièvre jaune, cela pose t il des questions…..non aucune car pas de vaccins pas de voyage alors pourquoi ne pas faire la même chose pour le coronavirus ?

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique