Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Mariage dans le ciel belge

Annoncé en octobre 2004, le rapprochement de SN Brussels et Virgin Express est effectif.

La consolidation du ciel européen se poursuit. A l’instar d’Air France et KLM, et en attendant le rapprochement de Lufthansa et Swiss, SN Brussels (née sur les cendres de la défunte Sabena) et Virgin Express ont officiellement scellé leur union. Les deux transporteurs belges ont reçu le feu vert des autorités de la con-currence pour leur rapprochement.

Conformément à l’accord signé le 5 octobre 2004, SN Airholding, propriétaire à 92 % de SN Brussels, a donc acquis pour 54 ME la totalité de Virgin Express. Ensemble, les deux compagnies ont trans-porté 5,25 millions de passagers en 2004, pour un chiffre d’affaires de 835 ME. Elles disposent de 48 avions, emploient 2 860 personnes, et proposent 70 destinations vers l’Europe, l’Afrique et les Etats-Unis. La direction affirme ne prévoir pour le moment aucune réduction d’effectifs.

Si les deux transporteurs sont réunis au sein d’une même holding, ils demeurent néanmoins indépendants. Ainsi, pour ne pas brouiller leur image dans l’esprit des consommateurs, la marque Virgin Express sera maintenue pendant au moins deux ans. De même, les positionnements demeurent (bas prix pour Virgin Express et services traditionnels pour SN Brussels).

Synergies et rationnalisation

Le rapprochement se traduira cependant par une rationalisation des réseaux. En France, les deux compagnies opèrent notamment toutes les deux au départ de Nice. Des synergies sont annoncées, qui permettraient d’économiser 44 ME à brève échéance. A plus long terme, les observateurs s’accordent pour dire que ce nouvel ensemble devrait s’arrimer à une compagnie plus importante, British Airways par exemple.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique