Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : gouverner, c’est prévoir

Récemment, une grande dame du tourisme me confiait avoir hâte d’arriver au 15 avril, date à laquelle, selon Jeannot, nous pourrions tous connaître, enfin la grande liberté de bouger, éventuellement de voyager…

Une levée de la consigne visant à fortement déconseiller les voyages internationaux aurait même été envisagé par le bon Jeannot, à l’horizon du 15 avril. Un malin esprit me confiait que la définition du terme « horizon » s’inscrivait ainsi : « ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l’on s’en approche ». Damned

Et pourtant, tels les bons augures qui défilent sur les plateaux télé et autres médias de grande audience, chacun y va de sa petite (ou grosse) prévision. Ne manquent encore, dans ces augures, que les astrologues (gistes ?) lesquels à coup d’horoscopes au doigt mouillé vous prévoient une année 2021 merveilleuse. Déjà, pour 2020, c’était une année quasi exceptionnelle, selon que l’on soit optimiste ou défaitiste !

Bien évidemment, on y croit. Du moins, on a envie d’y croire. Et après tout, pourquoi pas. Du côté des voyagistes, en tout cas, on y croit ferme et c’est tant mieux. Mais ce ne sera sûrement pas pour le 15 avril, on ne sera pas encore vaccinés. (Moi qui atteins l’âge quasi canonique, j’ai des opportunités comme on dit chez les Bronzés aux alentours de juin).

L’été reste l’espoir de tous. La plupart des grands TO que j’ai pu rencontrer (par visio, hélas, vivement qu’on puisse boire un coup les yeux dans les yeux) se préparent. Leurs produits sont quasi prêts. Et avec quelques nouveautés que je n’ai pas le droit de révéler. NG Travel, par exemple, en a tout un stock !

Dominique Gobert, éditorialiste

Je pense que du côté des clients, on ne rêve que de prendre son téléphone, son ordi ou de se rendre dans l’agence de voyages la plus proche afin de réserver… Mais, pour le moment, même en étant super positif, je ne suis pas sûr que l’option « réservation » soit encore mûre !

En revanche, si l’horizon ne devient pas une ligne imaginaire qui recule quand on avance (vous connaissez le dicton), si nous sommes libres, ça va être quasi l’émeute et les standards téléphoniques, les serveurs internet vont exploser. Je ne lis pas les cartes pas plus que le marc de café (beurk) mais ça va cartonner.

En revanche, je vous encourage à lire la chronique de mon ami Christian Delom, brillant organisateur-secrétaire général (ou l’inverse, c’est au choix) du Forum A World for Travel.

J’aime beaucoup ce qu’il écrit. Je ne suis pas entièrement d’accord cependant, même si ses propos sont d’une irrésistible espérance pour notre environnement mondial.

Certes, explique cet homme de bien, le tourisme d’affaires va subir un changement profond et va très certainement se réduire, ou du moins, se rationaliser.

Quand au tourisme de loisirs je le cite, « Pour satisfaire le besoin de sécurité qui va être le marqueur de tout notre secteur pour de longues années, ce ne sont pas des gestes barrières, des contrôles sanitaires, et même la seule vaccination des visiteurs qui va suffire, c’est l’ensemble de l’offre touristique, ce sont l’ensemble des prestations du voyage qui vont apporter la réassurance et qui peut surfer sur ce phénomène de rationalisation en marche.

Si cette transformation s’opère, il n’y a aucune raison de voir le marché des voyages de loisirs s’effondrer. Simplement il ne sera pas porté par les mêmes clients, il ne sera pas concentré sur un nombre limité de destinations, il ne sera pas circonscrit à des activités industrialisées, il devra être évalué plus en nombre de nuitées qu’en nombre de voyages, en valeur ajouté plus qu’en recettes, il devra justifier d’une empreinte environnementale maîtrisée. Pour autant il devra toujours apporter plaisir, accomplissement, amusement, dépaysement et même différenciation. La diversité fera sa force. »

Certes, cher Christian, mais les clients resteront les mêmes !

1 commentaire
  1. Sylvie dit

    Les astrologues prévoyaient le chaos en 2020 et 2021 (amélioration fin 2021/ début 2022)
    Posté le 17/02/2019: https://www.youtube.com/watch?v=NQ9GSh0SfQY
    Porté le 05/09/2020 : https://www.youtube.com/watch?v=5MJnY-r85n8

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique