Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le camping fait sa montée en gamme

Engouement écologique, crise économique, envie de nature, d'espace et de confort, l'hôtellerie de plein air a le vent en poupe et et cherche à séduire un public toujours plus large.

Ringard le camping ? Parlez plutôt de HPA ! Trois petites lettres pour « hôtellerie de plein air », un mode d'hébergement de plus en plus tendance et qui fait le bonheur de vacanciers chaque année plus nombreux, engouement écologique et crise économique obligent. De la tente au mobil-home en passant par la caravane, le camping-car, le chalet, la cabane dans les arbres, la tente aménagée, la yourte, le tipi ou la roulotte, le camping est multihébergement et la HPA bien dans l'air du temps. C'est le premier hébergement touristique marchand en France, avec près de 103 millions de nuitées en 2009 (+ 4,2 %). On a dénombré ainsi 19 millions d'arrivées en camping l'an dernier, dont 12 millions de Français (soit une fréquentation en hausse de 7,1 % pour nos compatriotes par rapport à 2008 quand celle des étrangers a baissé de 1,1 %) sur les 937 500 emplacements répartis sur les 8 662 terrains de l'Hexagone. Le camping sous tente reste encore le plus usité, mais c'est la montée en gamme et l'augmentation du nombre de terrains classés 3* ou 4* qui ont changé la donne. Ils représentent aujourd'hui, selon la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air (FNHPA), 55 % de l'offre en termes d'emplacements contre 31 % en 1990.

 

ILS N'ONT RIEN À ENVIER À CERTAINS CLUBS

 

Et les préjugés tombent vite dès lors qu'on met les pieds dans ces « villages de plein air » nouvelle génération qui n'ont rien à envier à certains clubs de vacances plébiscités en Tunisie ou au bout du monde. Finis les sanitaires communs et la buvette. Jacuzzi, massages, centre de fitness, golf, terrains de sports, complexes et toboggans aquatiques géants, boutiques et puis, surtout, activités, clubs et animations pour les enfants qui en redemandent… tout cela inclus dans le prix. Avec, en prime, l'espace et la nature… Ces dernières années, les campings ont beaucoup investi pour parvenir à cette montée en gamme spectaculaire portée par le fort développement des mobil-homes. Rebaptisés cottages, maisonnettes, chalets, voire roulottes quand ils en adoptent l'apparence séduisante, ces habitats légers n'ont plus rien à voir avec la boîte à chaussures, le genre barraques de chantier des premières années. Ceux de dernière génération ont tous le toit pentu, affichent jusqu'à 40 m2 de superficie, offrent une voire deux chambres et des cuisines équipées comme à la maison, – ou mieux ! -, avec congélateur familial, micro-ondes et autre lave-vaisselle. Les mobil-homes sont concentrés à 83 % dans les catégories de camping 3* et 4*. Et l'engouement des vacanciers est très fort : + 6,2 % de fréquentation en 2009, sachant que celle-ci augmente plus fortement sur les emplacements équipés d'un hébergement léger que sur les emplacements nus (+ 3 %) selon le journal L'Officiel des terrains d'avril 2010. D'après une étude menée par le cabinet StratégyOne pour la FNHPA, 66 % des nouveaux campeurs privilégient les mobil-homes. Logiquement, cette montée en gamme attire une clientèle de plus en plus huppée. Sur les 15 % de Français qui ont effectué un séjour en camping il y a moins d'un an, 36 % sont CSP+. Les gestionnaires sont en phase avec cette évolution puisqu'on estime à 5 % la croissance annuelle des ventes de mobil-homes depuis dix ans. Sachant que la réforme du classement de l'hôtellerie de plein air, effective à partir du 1er juillet prochain, accentuera encore la tendance à la sophistication et au confort puisqu'elle permettra de prendre en compte tous les équipements proposés et d'afficher une cinquième étoile. Le classement en vigueur date de 1993 et ne reflète plus la qualité des établissements. De quoi parier encore sur une belle saison 2010. Les professionnels notent actuellement 10 % à 15 % d'augmentation sur l'état des réservations à date et s'attendent à ce que cette hausse se traduise par une croissance globale en termes de fréquentation de l'ordre de 4 % à 5 % au niveau national.

 

C'est le premier hébergement touristique marchand en France, avec près de 103 millions de nuitées en 2009

 

%%HORSTEXTE:1%%