Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

LA VILLE FORTERESSE

Au bout du port frangé de palmiers, le Punat (pont) surmonté d’un bastion garde l’entrée de la vieille cité médiévale, enserrée dans ses remparts de calcaire. Bâtie sur une presqu’île, Korçula a la forme d’une cloche recouverte de tuiles rouges, où les rues s’organisent autour d’un plan en arêtes de poisson : une grosse artère principale et des ruelles en pas-d’âne, qui grimpent sur la colline ou dévalent vers la mer. Les façades des hau

Au bout du port frangé de palmiers, le Punat (pont) surmonté d’un bastion garde l’entrée de la vieille cité médiévale, enserrée dans ses remparts de calcaire. Bâtie sur une presqu’île, Korçula a la forme d’une cloche recouverte de tuiles rouges, où les rues s’organisent autour d’un plan en arêtes de poisson : une grosse artère principale et des ruelles en pas-d’âne, qui grimpent sur la colline ou dévalent vers la mer. Les façades des hautes maisons proches de la cathédrale s’ornent de fenêtres en ogive qui n’ont rien à envier aux palais vénitiens. Rien d’étonnant à ce que Marco Polo soit né dans cette ville, renommée pour le talent de ses charpentiers de marine et ses tailleurs de pierre. Ils perpétuent, de père en fils, des traditions millénaires. Trois confréries religieuses sont encore très actives, notamment pendant les fêtes de Pâques. A l’occasion du jeudi saint, la cathédrale accueille un choeur de lamentations, chanté par les hommes. Devant le somptueux portail flanqué de deux lions, la foule attend. Voici les membres de la confrérie de Saint-Michel, revêtus de chasubles à collerette bleue, ceux des confréries de Saint-Roch et de la Toussaint. Tous se rendent en procession jusqu’à l’église, portant à bout de bras d’énormes cierges. L’église est déjà pleine à craquer. Devant le choeur, un récitant entonne la plainte du prophète Jérémie, un chant très émouvant. Lorsqu’il se tait, un officiant se lève et éteint trois bougies, selon un rite bien défini. Une autre voix s’élève et, d’un chant à l’autre, il ne reste plus bientôt qu’une seule bougie allumée au sommet du chandelier.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique