Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Martinique, un jardin à la française

Située au coeur de l’arc Caraïbes, l’Ile aux fleurs a essuyé ces dernières années les tornades implacables de la concurrence, et ses vents arrière, baptisés bradage et promotions. Fugacité régnant, les modes s’essoufflent et la Martinique, restée elle-même, a conservé ses beaux atours tout en comblant ses lacunes.

Que reprochait-on donc à la Martinique, cette île française, si facile d’accès à nos compatriotes linguistophobes, à la nature généreuse et si belle, à la culture créole colorée, à l’histoire riche de notre passé commun, au climat doux et chaud, à la population jolie, gaie et conviviale ? Sans doute d’être un peu trop française, peut-être un peu trop vindicative (n’est-ce pas un pléonasme ?) moins tendance et plus chère, la qualité des prestations se traduisant forcément par un rapport qualité-prix moins avantageux pour le panier de la ménagère. La liste des reproches est si subjective, que leur réalité nous échappe.

484 127 touristes ont séjourné sur l’île en 2005, soit un nombre supérieur de 3 % à 2004. Et ce n’est pas l’effet d’un hasard, mais celui conjugué d’efforts énormes de tous pour améliorer l’accueil et le niveau des prestations touristiques, diversifier l’offre, gagner des marchés jusqu’alors ignorés, tels ceux du voyage d’affaires, de la plongée sous-marine ou de l’écotourisme.

Il est vrai que Madinia, l’Ile aux fleurs, a pâti de son exclusivité franco-française. Aujourd’hui, à quelques jours de l’atterrissage du premier vol de Delta depuis Atlanta, comme ceux que devrait opérer Transat Canada depuis Québec, les espoirs (et les craintes de l’envahissement) renaissent, avec l’arrivée d’une clientèle qui viendra renforcer le gros des troupes de métropole. Ajoutons à cela le tourisme vert, le voyages d’affaires, le nautisme et la croisière, ainsi que le golf, et l’on réunit les ingrédients qui devraient porter la Martinique au rang des destinations privilégiées de la zone Caraïbes. Avec, en prime pour les métros, le bonheur d’être un peu chez soi.

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique