Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Edito : Juste équilibre

" Illusoire, est la croyance que le tourisme contribue à éveiller des populations réprimées ou sous contrôle à la démocratie quand Internet et les réseaux sociaux diffusent le monde dans chaque smartphone. "

Et si on arrêtait un instant de dire à tout bout de champ « c'est compliqué », comme si ce tic de langage nous dédouanait de devoir trouver une solution ? Compliqués, certains sujets le sont.

Comme de devoir admettre la cruelle réalité des attentats du 13 novembre dernier ou de ces avions qui transpercent le World Trade Center en 2001.

Périlleux, sont ces numéros d'équilibristes qui mènent le Premier ministre Manuel Valls à évoquer de nouveaux risques d'attentats en France, puis exhorte, quinze jour plus tard, les touristes à venir dépenser et consommer à Paris, sous la pression de professionnels inquiets.

Discutables, sont les discours de certains producteurs qui justifient leur présence dans des destinations où règne la charia ou des régimes dictatoriaux, sous prétexte que l'on applique bien la peine de mort dans certains États américains.

Faciles, sont les leçons de morale que l'on assène à des voyageurs frileux de se rendre dans les pays musulmans. Illusoire enfin, est la croyance que le tourisme contribue à éveiller des populations réprimées ou sous contrôle à la démocratie quand Internet et les réseaux sociaux diffusent le monde dans chaque smartphone.

Et je ne vous épargnerai pas la vision cauchemardesque de l'état de notre planète qui ne s'effacera pas d'un coup de baguette magique au soir de la COP21. Oui, tout cela est bien compliqué, réellement.

Alors, reste à nous seuls d'écouter notre petite voix intérieure qui, normalement, doit nous murmurer « oui, ceci est ton choix et il est juste, vertueux, altruiste », que sais-je encore, ou bien « là, aie le courage de dire non et de t'opposer sans baisser les bras ».

C'est notre pouvoir inaliénable, notre responsabilité et notre humanité. Pour conclure, alors que cette année s'achève, je souhaite très sincèrement qu'au-delà de l'esprit de Noël, celui de la fraternité s'installe parmi nous tous.

%%HORSTEXTE:1%%

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique